Archive de l’étiquette TIC

Parmaroccallcenter.com

Le Secteur TIC Au Maroc Révolutionné Par La 8e Édition De Devoxx Morocco

Suite au succès de son édition de l’an dernier, Devoxx Morocco revient en 2019 pour sa 8e édition dans la ville d’Agadir. Du 12 au 14 novembre prochain, l’événement a prévu une programmation dont le but est de promouvoir et décupler le potentiel marocain en matière du numérique.

Lors de cet événement axé sur le codage et la programmation informatique, environ 2000 participants provenant de régions locales et internationales seront au rendez-vous. Parmi eux figurent des experts en développement informatique ainsi que 200 entreprises dont des start-ups révolutionnant l’industrie des TIC.

Au programme de Devoxx Morocco pour 2019

Plus de 200 conférences, workshops et keynotes sont également au programme. Le but étant de faciliter l’accès aux nouveautés afin d’accélérer la transition numérique. Le célèbre Techpreneur et orateur Badr El Houari, fondateur de Devoxx Morocco en partenariat avec le cabinet xHub, a imaginé le concept d’un événement où les développeurs pourront s’y réunir et parler de leur passion.

Rien qu’en 2018, l’événement a attiré tout un panel de partenaires en informatique dont 2000 développeurs ainsi que 150 champions et orateurs. Une telle attractivité est surtout du au fait que les participants font confiance en xHub. Résultat : les entreprises opérant dans le secteur de l’informatique ont bénéficié des dernières innovations et d’étendre leur réseautage.

C’est pourquoi cette 8e édition promet d’attirer encore plus de participants. Afin de mettre l’accent sur les innovations uniques qui seront mises en avant, l’événement aura un nouveau thème, différent des éditions précédentes.

A noter que le Maroc est le seul pays de la région du Moyen-Orient et de tout le continent africain à organiser le Devoxx Morocco.

Soutien massif d’institutions et entreprises

Pour faciliter l’organisation de l’édition 2019, plusieurs institutions d’Agadir dont le Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’économie Verte Numérique joignent leurs forces. Mais encore, le Conseil Régional Souss Massa, et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services Souss Massa fourniront l’encadrement nécessaire à l’événement.

Ce soutien fait partie des projets d’accélération Industrielle s’étendant pour la période 2014-2020. Ainsi, la stratégie est de viser la jeunesse marocaine en participant à la promotion des secteurs émergents comme les TIC. Le but étant d’assurer la relève marocaine au sein de ses secteurs générateurs des richesses nationales futures.

Retours des institutions organisatrices de Devoxx Morocco

Selon le président du Conseil Régional Souss Massa, Brahim HAFIDI, la 8e édition du Devoxx Morocco décuplera l’attractivité d’Agadir ainsi que le secteur numérique marocain . Pour les entreprises marocaines dans les TIC, cela représente une opportunité de promouvoir leur potentiel numérique auprès des experts et orateurs internationaux.

De plus, Karim ACHENGLI, président de la Chambre de Commerce d’Industrie et de Services Souss Massa, a fait part de sa fierté en tant que facilitateur de l’édition 2019 du Devoxx Morocco. Selon lui, les créateurs ont bien raison d’organiser l’événement à Agadir, une ville regorgeant des ressources adéquates pour le plan d’accélération numérique. Avec l’inauguration du TechnoPark, les projets d’innovations y sont plus courantes.

Témoignage d’experts participant à la 8e édition du Devoxx Morocco

Pour le talentueux Badr El Houari, le seul Marocain Champion du Monde Java depuis 2016, Devoxx Morocco est un événement incontournable pour le secteur numérique marocain. Selon lui, les passionnés pourront s’y réunir afin de partager sur les dernières technologies mais aussi sur leurs activités. De plus, cela permettra aux débutants de s’informer et d’évoluer grâce aux conférences et ateliers.

Devox Morocco 2019 : promesse d’avancée pour le numérique au Maroc

Les thèmes abordés pour cette édition 2019 sont les technologies telles que le Cloud, la Big Data, les DevOps, le Mobile, l’IoT, l’Intelligence Artificielle et même la Blockchain. Les conférenciers mettront l’accent sur les enjeux de la robotique, de l’entrepreneuriat, de l’innovation ou encore de la créativité.

Trouvez le prestataire qu’il vous faut avec Maroccallcenter

Comme vous pouvez le constater, le secteur des TIC au Maroc est en plein essor. D’ailleurs, nous sommes fiers de pouvoir affirmer que nos centres d’appels jouent un rôle majeur dans cette industrie.

Si vous souhaitez recourir à nos solutions d’externalisation, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignables au 1 84 79 28 20 . Vous pouvez également nous écrire via notre formulaire de contact.

Article Source – https://www.tic-maroc.com/2019/10/devoxx-morocco-revient-pour-une-8eme-edition.html

Parmaroccallcenter.com

TIC: Oxford Business Group s’intéresse au Maroc

Selon une analyse publiée par le think tank britannique Oxford, les efforts de l’État Marocain visent à promouvoir le royaume comme une destination propice aux investissements étrangers. Mais encore, son secteur des TIC est devenu encore plus compétitif depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi concernant la transparence et la régulation du secteur.

La nouvelle Loi n°121-12 a été émise dans le Bulletin Officiel du 18 février 2019. Elle vise à apporter des améliorations sur trois niveaux afin de bénéficier à la fois aux citoyens et au climat des affaires.

Les réformes de la Loi n°121-12

Avant tout, la nouvelle loi a pour but de veiller à la protection des consommateurs. De ce fait, les fournisseurs de services de télécommunication devront faire davantage preuve de transparence dans leurs offres. Pour cela, ils devront revoir leurs contrats d’offres en y inculquant des explications claires pour une meilleure compréhension.

Puis, des améliorations seront aussi apportées à rendre le secteur des TIC de l’État Marocain plus compétitif. Pour cela, les opérateurs de télécommunications devront désormais partager leurs facilités infrastructurelles afin de bannir toute pratique monopolisante dans ce secteur. D’autre part, la nouvelle loi encourage tous les fournisseurs à collaborer ensemble pour desservir les zones reculées du Maroc.

Enfin, la troisième amélioration vise à réguler juridiquement les pratiques des entreprises. Pour cela, l’Agence Nationale de Règlementation des Télécommunications (ANRT) veillera à ce que les pratiques anticoncurrentielles soient bannies. Cette fois-ci, la nouvelle loi ne consistera plus à lancer des procès en cours mais à sanctionner les pratiques non-règlementaires dans l’immédiat.

Le secteur TIC marocain en hausse

Au royaume, le secteur des TIC est en pleine maturité depuis la libéralisation des années 90. Comme l’atteste le rapport publié par Hootsuite et We Are Social, en Janvier, le taux d’utilisateurs connectés à Internet s’élevait à 62%.Mais encore, selon la GSMA, le taux d’utilisateurs connectés à Internet depuis leurs smartphones s’élevait à 70% en 2018.

En effet, ces chiffres reflètent le potentiel de croissance pour le Maroc. Cependant, le marché des télécommunications est régi par trois opérateurs importants. Or, suite à la nouvelle loi, l’ANRT aura du fil à retordre pour ouvrir le secteur marocain à plus de compétition.

Parmi les opérateurs au Maroc, on retrouve Maroc Telecom en tant que principal acteur du secteur détenant de 42,3% des parts de marché. En deuxième position se trouve Orange Maroc avec 29,6% et enfin, on retrouve Wana Corporate et son opérateur de téléphonie mobile Inwi détenant 28,1%.

Le nombre d’abonnés marocains en pleine croissance

En 2018, Maroc Telecom affichait une augmentation de 3,4% totalisant ainsi 22,4 millions d’abonnés à Internet. Mais encore, son taux dabonnés pour la téléphonie mobile a augmenté de 2,9% tandis que ses services d’Internet mobile ont enregistré une hausse de 14,2%.

Le nombre d’abonnés au téléphone fixe de Maroc Telecom a aussi augmenté de 5,4%, représentant 1,8 million d’abonnés tandis que celui pour le haut débit fixe s’élevait à 8,9%. Ce qui représente un total de 1,5 million d’abonnés.

Quant à Orange Maroc, lui, a enregistré une hausse moins soutenue d’abonnés pour ses services mobiles, s’élevant à 0,5% en 2018. Ce qui représente 12,8 millions d’abonnés. Les recettes du groupe ont aussi progressé de 6,2%.

Pour ce qui est de son collaborateur Inwi, son taux de croissance s’élevait à 12,3% pour ses services mobiles en juin 2018. Ce qui représente 10,5 millions de clients.

La Banque Mondiale offre son soutien au Maroc pour sa transformation digitale

Depuis la mise en place du Plan Maroc Digital 2020, tous les efforts sont mis dans le but de populariser l’accès à Internet. En effet, cela permettrait de promouvoir la digitalisation et les entreprises opérant dans le secteur marocain des TIC. A noter qu’une telle avancée permettrait de décupler le développement économique de l’État marocain.

Pour cette raison, l’État marocain a pu accéder à un prêt de la Banque Mondiale en Février. Ces fonds estimés à plus 611 millions d’euros serviront à accélérer la transformation digitale sur tout le territoire marocain.

Ce consensus est le résultat d’une collaboration entre le Maroc et la Banque Mondiale visant à tirer profit du potentiel des TIC du royaume. A noter que le secteur marocain des télécommunications a le potentiel de faire avancer l’entreprenariat ainsi qu’à développer l’e-gouvernement. Mais encore, il en résulterait plus d’optimisation et d’innovations permettant la croissance générale du pays.

Des réformes apportées afin de retenir les talents marocains

La fuite du capital humain national est un challenge à la mise en place du Plan Maroc Digital 2020. En mars, la présidente de la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), Saloua Kakri Belkeziz, a déclaré à la presse marocaine qu’une douzaine d’ingénieurs en informatique étaient embauchés par des sociétés étrangères tous les 15 jours.

Pour la résolution de ce problème, l’APEBI a décidé de collaborer avec l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC) pour proposer des sessions de formations en TIC. Ces programmes de formation dureront neuf mois et seront proposés aux détenteurs d’un diplôme de License scientifique.

Selon l’ANAPEC, cette formation de reconversion permettrait à plus de 2000 diplômés scientifiques de développer des compétences pour travailler dans le secteur de l’informatique.

En plus des actions menées pour encourager le développement des compétences de sa population active, le Maroc tente d’attirer les talents étrangers pour améliorer son secteur des TIC. Pour cela, le royaume a revu sa procédure d’obtention de visa de travail envers les experts en informatique en réduisant le délai à 48 heures. Mais encore, les frais de dossiers on été aussi réduit de 5000 dirhams (461 euros) à 1500 dirhams (138 euros).

Ce que vous propose Maroccallcenter.com

Comme vous pouvez le constater, le marché des télécommunications au Maroc est en pleine expansion. Maroccallcenter.com est un des principaux acteurs en matière de prestations de télémarketing. Nous collaborons avec des experts et des spécialistes de la relation client afin de fournir les meilleures solutions aux entreprises.

Besoin de nous contacter ?

Pour faire appel à nos conseils et services, faites le +33 1 84 79 28 20. Vous pouvez également nous écrire directement sur notre site Web. Nous vous mettrons en relation avec nos collaborateurs.

 

 

Article Source – https://www.infomediaire.net/secteur-des-tic-oxford-business-group-decortique-le-marche-marocain/

Parmaroccallcenter.com

L’Oriental : Initiatives Pour L’Émergence de L’Offshoring

A Oujda-Shore, l’implémentation de nouveaux centres d’appels progressera de 80% d’ici les trois prochaines années.

Pour célébrer ce grand pas dans le secteur régional de l’offshoring, Oujda hébergera la 16ème édition du Salon International des Centres de Contacts et d’Appels au Maroc (SICCAM). Cet évènement, qui aura lieu les 19 et 20 avril prochain, ouvrira les portes à l’Oriental vers plus de possibilités. Lors de cet évènement, des directeurs de centres de contact, éditeurs de logiciels CRM, équipementiers télécoms et d’ameublements spécialisés seront présents. D’ailleurs, l’expansion de ce secteur pourrait en faire une ressource stratégique et inciter la création d’emplois.

L’implantation de deux centres d’appels à Oujda-Shore

Entretemps, les activités à l’Oujda-Shore ne ralentissent pas. Deux centres d’appels y seront inaugurés. De plus, la firme Notoriety est en phase d’implémentation et emploie déjà 70 personnes. Ce chiffre est prévu de tripler d’ici la fin de l’année 2019.

Par ailleurs, l’organisation ECA Assurances a déjà signé un accord d’engagement pour son implantation prochaine à Oujda. Il a d’ailleurs été convenu des clauses et des avantages dont la société disposera de la région de l’Oriental.

Cet accord a aussi été signé par le wali, le président du CRO, le directeur du CRI, l’ANAPEC, et les chargés d’affaires de la société et de MedZ Sourcing. Cette collaboration visera à redynamiser le secteur de l’offshoring dans l’Oriental au courant de 2019 et 2020.

L’intervention de la wilaya et du CRI est nécessaire afin de favoriser les démarches de réalisation des engagements. De plus, le CRO soutient monétairement la réalisation de ce projet et ainsi reçoit une prime d’emploi de 6000 dirhams pour chaque poste créé. En dernier, l’ANAPEC et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion de la Formation (OFPPT) assurent la qualification des employés.

Création d’emplois à long terme

Une fois la phase d’implémentation terminée, ces deux centres de contacts emploieront plus de 800 salariés. Grâce à leur positionnement au sein du parc offshore d’Oujda, ils assisteront les call center déjà présents dans les alentours. En effet, la création de 1500 postes est prévue pour 2019 à destination des marchés francophones et Belges.

Lors de l’inauguration de la société Notoriety, le wali de l’Oujda et le directeur du CRI on énoncé leurs points de vue. En l’absence de domiciliation des grandes enseignes, l’offshoring est devenu pour l’Oriental un secteur stratégique porteur de grande contribution.

D’ailleurs, ces deux dirigeants sont en train de réaliser le projet tant attendu qu’est la construction de la 2nde phase d’Oujda-Shore. Cela afin d’attirer les investisseurs étrangers et de répondre aux exigences du marché. Mais aussi d’assurer la création de métiers à durée indéterminée et intéressant pour la nouvelle main-d’œuvre. De plus, des facilités sont mises à disposition afin d’inciter les entreprises multinationales à s’implanter à Oujda. Le but étant de maintenir la création d’emplois dans les industries émergentes du BPO, de l’ITO et des TIC.

Quant au Président du CRO, Abdenbi Bioui, lui, a mentionné toutes les mesures et engagements disponibles dans la région de l’Oriental. De plus, il a évoqué les diverses initiatives prises pour que l’Oriental soit reconnu au niveau mondial pour sa croissance économique soutenue.

Plus d’Informations sur les Centres d’Appels au Maroc

Vous aussi vous aimeriez bénéficier des avantages mis à disposition des sociétés dans le secteur de l’offshoring ? En effet, il serait judicieux de confier la gestion de votre relation client à l’expertise des prestataires marocains ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignables en permanence sur le +33 1 84 79 28 20. Maroc Call Center est spécialisé dans le domaine des centres d’appels. De plus, nous vous mettrons en relation avec des prestataires les plus adaptés à vos besoins et à votre activité.

 

Parmaroccallcenter.com

Centres D’Appels : Des Clichés A La Réalité

Les centres d’appels véhiculent une image peu glorieuse. En effet, le public les perçoit d’abord et avant tout comme des centres de démarchage téléphonique qui passent leur temps à harceler leurs potentielles victimes… pardon : clients. Ceux qui y travaillent peuvent cependant vous dire avec certitude que, loin des idées reçues qui leur collent à la peau, les centres d’appels sont aujourd’hui bien autre chose que ce que le public imagine.

Les centres d’appels recèlent de nombreux talents

Un pigeonnier : voilà l’idée que l’on a généralement du centre d’appels et elle n’est pas très éloignée de la réalité en termes d’organisation de l’espace : des boxes alignés où les employés sont entourés d’appareils téléphoniques.

Les candidats à un poste au sein d’un call center ne le crient pas sur tous les toits. En effet, le métier est mal vu, ceux qui y travaillent seraient des gens sans ambition, l’essentiel de leur temps se passant accrocher au téléphone. Qui plus est, les centres d’appels n’offriraient guère de perspectives d’avenir. Quant à la sécurité de l’emploi, elle serait encore moins assurée. Bref, ce serait loin d’être le travail dont tout le monde rêve…

Or, rien n’est plus faux : les gens qui y travaillent sont bien plus qualifiés qu’on ne le pense, certains étudiants y travaillant même pour payer leurs études. Certains y acquièrent de l’expérience tandis que pour d’autres, il sert de tremplin à leur carrière.

Par ailleurs, on y retrouve un large éventail de métiers, allant des téléconseillers, téléagents, télévendeurs aux formateurs, qui apprennent les ficelles du métier aux nouveaux-venus, aux superviseurs, aux responsables des ressources humaines et enfin aux managers, tout ce beau monde s’activant et s’attachant à l’excellence.

Centres d’appels : des reproches justifiés

La vente étant la première activité des centres d’appels à leurs débuts, les télévendeurs étaient amenés à harceler littéralement les clients, ce qui avait pour résultat d’horripiler les gens, et donnait des centres d’appels une image calamiteuse. L’immixtion dans le quotidien des prospects était considérée comme une intrusion malvenue.

Nombreux étaient les télévendeurs à se faire raccrocher au nez par des clients excédés par leur insistance. Insistance qui leur valait alors le titre peu glorieux de sans amour-propre. L’incompréhension, alors, était totale.

Une appellation problématique

Le terme call center renvoie dans l’esprit des gens à une activité de vente, ce qui explique qu’ils aient mauvaise réputation. Ce n’est pas, loin s’en faut, leur seule activité. En effet, le service-client, le service après-vente, l’assistance et l’accompagnement entre autres font partie des nombreuses activités exercées par les centres d’appels.

L’assistance aux appelants fait ainsi partie des prérogatives des téléagents, de même que l’aide et les conseils. Toute une panoplie de services donc, qui cachent la partie immergée de l’iceberg, bien plus importante.

Le centre d’appels, au final, c’est quoi?

Le centre d’appels est une entreprise chargée de gérer des échanges téléphoniques avec un service donné. S’agissant d’appels entrants, ce sont les téléopérateurs qui seront chargés de fournir les informations utiles.

Quant aux appels sortants, émis pour des raisons telles que la prospection ou les sondages, ce sont les téléagents qui en sont chargés. Des motifs infinis peuvent expliquer le recours aux appels dans le cadre de la relation client.

Centre de contacts : un autre mot pour la même chose ?

Si dans le centre de contacts, un lien est établi entre un agent et un client, il y a cependant une nuance qui fait toute la différence : la diversité des modes de communication.

Ainsi, c’est grâce au développement des TIC au niveau mondial que les centres d’appels ont pu se développer, comme au Maroc par exemple. Les avancées technologiques ont fait entrer des outils numériques de pointe dans les centres d’appels, optimisant les interactions. De là vient l’appellation de  centre de contacts. Mails, chatbotsplateformes conversationnelles, en plus du téléphone, sont utilisés, faisant du centre d’appels un objet nouveau, plus avancé.

Trouvez un prestataire de choix au Maroc

Le centre d’appels, vous l’aurez compris, n’a plus rien à voir avec ce qu’il était à ses débuts. Les diverses prestations   offertes font de celui-ci un allié incontournable pour les entreprises étrangères. Ainsi, ceux basés au Maroc sont un soutien important pour les entreprises qui veulent externaliser leur service clientèle.

De ce fait, si c’est votre cas et que vous souhaitez externaliser votre activité dans ce pays, n’hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez remplir le formulaire sur notre site Web ou nous appeler au 09 70 71 83 00. Nous mettrons notre expérience dans l’outsourcing à votre disposition afin de vous mettre en contact avec un prestataire de choix.

Parcallcentermaroc.com

Le Maroc Est Passé Maître Dans Le Développement Technologique

Dans le domaine des avancées technologiques, le Maroc n’a rien à envier aux autres pays de continent africain. D’ailleurs, il est même en avance sur beaucoup d’entre eux. C’est le constat qu’a été fait lors de la 6e conférence sur les technologies, l’innovation et la société. Cet évènement qui s’est tenue à Tanger du 10 au 12 mai a rassemblé des personnages importants œuvrant dans le secteur des TIC.

Ainsi, cet évènement était propice pour faire le point sur le développement technologique au Maroc. Verdict : ce pays est considéré comme un modèle sur le continent africain.

C’est très valorisant pour Tanger qui aspire à maîtriser parfaitement les TIC et ainsi devenir la capitale africaine dans ce secteur. C’est l’une des raisons pour laquelle elle abrite la CyFy Africa.

Qu’est-ce que le CyFy Africa ?

Avant de découvrir comment Le Royaume est devenu un modèle d’essor technologique en Afrique, attardons-nous sur le CyFy Africa. Qu’est-ce donc ? Eh bien, il s’agit d’une plateforme visant à permettre à tout un chacun d’utiliser les outils technologiques.

Il faut dire que de nos jours, les gens s’intéressent de plus en plus à l’Internet et tout ce qui l’entoure. Or, ce n’était pas le cas auparavant. Effectivement, des années auparavant, seuls quelques organismes gouvernementaux ou les politiciens les maîtrisaient. C’était, pour ainsi dire, hors de la portée ou de la compréhension du simple citoyen.

C’est alors que le CyFy est entré en scène. Il a permis notamment à l’individu de se rapprocher de la technologie et de mieux en cerner l’importance dans son quotidien.

Maroc Leader d’Afrique : son assiduité récompensée

Grâce à cette firme, le Maroc se retrouve désormais en tête de liste des pays où la technologie est hautement développée. Eh oui, il a su maîtriser parfaitement le secteur des TIC, durant les 5 dernières années. Non seulement les foyers ont accès à l’Internet, mais des sociétés comme les calls centers ont vu le jour.

Avec les avancées technologiques que ces centres d’appels pouvaient gérer, ils pouvaient atteindre les marchés européens, attirer les investisseurs, etc. Cela a contribué au développement économique du pays. Pas étonnant que le Maroc ait reçu le titre de Leader en Afrique.

Les ambitions des acteurs du développement marocain

Du coup, le rêve de Tanger est réalisable et les organisateurs du Cyfy n’en doutent pas. Idem pour les autorités locales. Même le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari y croit. Il indique d’ailleurs que ce n’est pas un hasard si Tanger a été choisi pour accueillir cette conférence. C’est une ville « passerelle civilisationnelle, culturelle et scientifique de l’Europe »

Selon lui, l’un des plus importants centres technologiques du continent africain se trouve à Tanger.

Même écho du point de vue de Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Selon lui, les objectifs du Cyfy Africa 2018 sont en concordance avec les ambitions gouvernementales. Il ajoute qu’un travail en contigu entre le Maroc, l’Inde et l’Afrique pourrait être profitable.

Samir Saran, le vice-président de l’ORF (Vice-président du Centre d’études et de recherches en Inde) a aussi pris la parole. Selon ses dires, c’est possible pour le monde arabe, les Nations en développement et l’Afrique d’émerger durant le 21e siècle. Il faut simplement s’appuyer sur les avancées technologiques.

Comment y parvenir ? Les moyens ont été décortiqués durant cette rencontre.

Le numérique : un allié de taille pour le développement du Maroc

Il faut dire que le numérique peut être un grand levier de croissance pour le pays. Justement, dans cette optique, la stratégie « Maroc Digital » a été mise sur pied. Ainsi, que ce soit sur ce continent ou ailleurs, le Maroc est ainsi un modèle pour les autres pays en développement.

Cette implication du Maroc à se dépasser est remarquable. Cela l’a propulsé au sommet sur la liste des pays en développement technologique comme le Kenya ou encore le Nigéria. C’est donc une bonne chose pour les entreprises souhaitant y délocaliser leurs activités par exemple. Elles seront assurées que les prestataires marocains seront efficaces, comme les centres de contact équipés d’infrastructures de pointe et de ressources humaines hautement qualifiées dans la gestion technologique.

Maroc : trouvez-y un prestataire de choix

Si vous envisagez d’externaliser vos projets vers un partenaire en offshore, le Maroc est une destination idéale. Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou écrivez-nous directement sur notre site. On vous mettra alors en contact avec les meilleurs prestataires du pays.

 

Article source : http://leseco.ma/decryptages/focus/66338-le-maroc-premier-en-afrique.html

Parcallcentermaroc.com

Entreprises Internationales : Pourquoi Externaliser au Maroc ?

Le Maroc a fait son petit bonhomme de chemin dans le cœur des investisseurs internationaux surtout en matière d’externalisation. C’est l’endroit idéal pour bon nombre d’entreprises internationales, parce que le pays offre une multitude d’avantages. L’externalisation vers le Maroc est la solution pour ceux qui veulent profiter de services rentables et de grandes qualités. Il y a entre autres une grande flexibilité et une mise sur le marché plus rapide.

Outsourcer au Maroc pour plus de rentabilité et d’économie

L’une des caractéristiques qu’offre le Maroc c’est sans conteste sa proximité géographique avec l’Europe. D’autant plus que c’est un pays multilingue, s’exprimant notamment en anglais, arabe, italien et français bien évidemment !

Le coût et l’efficacité des services proposés en termes d’externalisation placent le Maroc parmi les meilleures destinations offshore. Le pays offre des services rentables et à moindres couts. En effet, la main d’œuvre y est, non seulement, experte, mais, elle est, en plus, très bon marché. Ce qui fait qu’une entreprise internationale va se voir économiser plus de la moitié de ses couts d’exploitation.

Petit plus qui fait pencher la balance en faveur du Maroc, c’est la procédure du paiement des impôts ainsi que la réduction de ceux-ci.

Infrastructures et gouvernement stable au Maroc

Si le Maroc fait autant fureur auprès des entreprises internationales désirant s’externaliser, c’est aussi à cause de son infrastructure haut de gamme. En effet, cette destination de choix offre des avantages non négligeables en ce qui concerne les nouvelles technologies.

La grande majorité des centres d’appels au Maroc est dotée d’infrastructure informatique, dernière génération. Ils sont tous équipés de pc complètement opérationnels possédant tous les derniers logiciels CRM et autres outils nécessaires aux téléopérateurs.

La situation gouvernementale stable contribue à donner ses lettres de noblesse au Maroc auprès des entreprises internationales. En effet, le gouvernement marocain a mis en place plusieurs parcs High-tech afin d’encourager l’externalisation. Ce qui prouve que tout est mis en œuvre pour en faire une destination offshore très prisée.

Miser sur le Maroc pour une meilleure externalisation de vos services.

Le Maroc regorge de ressources et d’attraits pour attirer ceux qui veulent externaliser leurs services. C’est une destination rêvée pour une entreprise qui veut prospérer sans forcement avoir de grands moyens. Tous les éléments sont réunis au Maroc pour avoir des résultats escomptés en matière d’outsourcing réussi. Les experts dans le domaine y sont déjà installés depuis plusieurs années maintenant.

Besoin de prestataires en outsourcing

L’envie d’externaliser vous turlupine, mais vous n’arrivez pas à vous décider par manque d’informations ? Une seule chose à faire : prenez contact avec nous et vous trouverez des solutions à vos inquiétudes. Pour ce faire, il faut simplement que vous nous contactiez directement sur note site.

Vous avez peur de ne pas recevoir de réponse ? Dans ce cas, n’hésitez pas à appeler au +33 1 84 79 28 20. Soyez certains que vous serez redirigé vers les meilleurs prestataires en call center dans les plus brefs délais. Et ce, peu importe, le type de services dont vous avez besoin. Cela va d’experts en relation client à la télévente directe.

Parcallcentermaroc.com

4e Édition Du Symposium De La Fibre Optique : 8 mai 2018

Le 8 mai prochain, l’hôtel Grand Mogador accueillera la 4e édition du symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents ». Cette année, c’est la connectivité avancée au service de l’attractivité des territoires qui sera au cœur des débats. Cet évènement est coorganisé par Orange Maroc et AOB Group avec l’aide du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Politique de la ville.

La connectivité avancée pour la 4e édition du symposium

Le très haut débit sera à l’honneur lors de ce symposium. En effet, celui-ci étant soutenu par les leaders de la fibre optique, notamment 3M et CIMELECT, OFS ainsi que Reichle & De-Massari et Nexans. Autant dire que cela n’augure que du positif pour le Maroc, car c’est justement l’impact du haut débit sur le territoire marocain qui sera traité. Le rôle du haut débit dans le renforcement de la marque Maroc sera également évoqué.

Attente de la 4e édition du symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents »

Lors d’une conférence de presse, Fayssal Soulaymani, directeur de business unit fixe Orange-Maroc, a déclaré : « ce rendez-vous annuel constitue une réelle opportunité pour créer un courant d’affaire entre les donneurs d’ordres et les fournisseurs télécoms ».

Le symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents » offre plus d’opportunités

Cette 4e édition du symposium est donc attendue avec impatience. Il faut également souligner la participation de très grandes pointures internationales et nationales du monde de la connectivité. Entre autres, on pourra y croiser le Dr Peter Shultz, co-inventeur de la fibre optique. Ceci est donc une formidable opportunité pour le Maroc qui pourra proposer plus de centres d’appels grâce à une excellente connexion à très haut débit.

Besoin de renseignements sur un prestataire au Maroc

Ce n’est pas la peine de chercher plus loin, il vous suffit de prendre contact avec nous directement sur notre site web. Vous pouvez également nous joindre par téléphone au +33 1 84 79 28 20. N’hésitez pas à poser toutes les questions afin de choisir le meilleur prestataire pour une meilleure externalisation de vos activités.

 

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/04/le-symposium-fibre-optique-et-batiment-intelligents-revient-4eme-edition.html

https://lnt.ma/connectivite-avancee-coeur-de-4e-edition-symposium-de-fibre-optique/

Parcallcentermaroc.com

La Location De Position Au Sein D’un Centre De Contact

La location de position d’un centre d’appels offshore est appréciée, car elle comprend de nombreux avantages. Mais qu’est-ce que la location de position offshore ? Quels sont ses avantages ? Et comment trouver des locaux pour centre de contact selon vos besoins ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article.

Qu’est-ce que la location de position offshore ?

La location de position offshore consiste à héberger ses opérations de télémarketing dans un centre de contact. De nombreux investisseurs étrangers ont recours à cette solution pour faire fructifier leur business.

Les types de location de position

La location de position se décline en deux catégories différentes : la location de position non staffée et la location de position staffée.

La location de position non staffée comprend uniquement la location de locaux et d’équipements. Ainsi, vous avez à votre disposition tous les ressources techniques et immobilières nécessaires tout en ayant le choix de recruter vous-même vos propres téléconseillers.

À l’inverse, la location de position staffée vous propose une prestation plus complète : ressources humaines, matérielles ainsi qu’immobilières. Ce service offre la possibilité d’exercer rapidement avec tous les moyens à portée de main.

Pourquoi effectuer la location de position offshore ?

La location de position au sein d’un call center externe est une solution efficace pour délocaliser ses activités dans des locaux entièrement équipés, que ce soit sur le plan matériel ou humain, selon ses besoins.

Les avantages de la location de position

Plusieurs avantages découlent de la location de position de centres d’appels offshore.

Une solution économique

La location d’une position au Maroc vous permet de commencer vos activités rapidement et à moindre coût avec :

  • des avantages fiscaux
  • un faible coût d’investissement
  • des opérations menées sans dépenses importantes

Cette solution vous permet ainsi de réaliser des économies considérables.

Un gain de productivité

La disponibilité en permanence des téléconseillers est un atout de taille pour la productivité d’une entreprise. En ayant recours à un centre doté de ressources humaines travaillant à des horaires flexibles, vous gagnez automatiquement en productivité.

Des professionnels formés et qualifiés

L’externalisation au Maroc est une garantie d’obtenir un service de qualité, à la hauteur de vos attentes. Les centres d’appels marocains forment en permanence leur personnel pour répondre efficacement aux exigences de la clientèle.

De bureaux bien aménagés et pourvus en équipements

Accès internet haut débit, wi-fi, lignes téléphoniques, bureaux meublés et bien d’autres équipements sont proposés pour que vos opérations se déroulent dans les meilleures conditions.

Comment trouver un endroit adapté pour louer votre position ?

Vous recherchez des bureaux tout équipés avec des téléopérateurs compétents pour externaliser vos opérations et gérer efficacement vos campagnes marketing ou relations client ? Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact. Nous vous aiderons à trouver l’espace qu’il vous faut selon votre budget et vos besoins.

Parcallcentermaroc.com

Afrikonnect : Un Projet Novateur Pour Booster La Migration Numérique

La première édition d’Afrikonnect, évènement africain de grande envergure, a eu lieu le 22 et le 23 mars au Technopark à Casablanca. Cette plate-forme est proposée par Outlierz Ventures et LaFactory, en partenariat avec StartupYourLife et avec la collaboration du département d’État américain et de la GIZ (soutien allemand). Elle a réuni plus de 300 acteurs (business angels, investisseurs en capital-risque, incubateurs et spécialistes des technologies de pointe) du Nigéria, du Kenya, du Ghana, du Sénégal ou encore de la Tanzanie.

Afrikonnect est un programme qui a pour objectif de favoriser la collaboration entre les grandes entreprises et les start-up prometteuses. Il vise aussi à permettre l’investissement pour les capital riskers sur le Continent Noir. Cette plate-forme a permis plus de cinquante rencontres intéressantes entre de jeunes entreprises africaines à fort potentiel exerçant dans les pays subsahariens, les pays d’Afrique francophone ainsi que quelques leaders marocains dans le domaine financier, l’assurance, l’agriculture et le transport.

Une aubaine pour les start-up

Les grosses pointures de l’économie marocaine se sont jointes à l’évènement pour aider les start-up africaines en pleine croissance. La gestion économique nationale et continentale est assurée par le groupe Holmarcom, au côté d’Ismaïl Douiri, directeur général d’Attijariwafa bank, au panelFintech avec la participation de trois jeunes entreprises africaines du Nigéria, du Sénégal et de la Tanzanie dans les secteurs du paiement, de la microassurance et du microcrédit. Ismail Douiri en a profité pour évoquer le programme novateur Smart-UP, accessible à tout le Maghreb qui œuvre au bon fonctionnement de l’écosystème des start-up et de la technologie numérique pour apporter des solutions novatrices en faisant participer les salariés de la banque.

La participation d’OCP Africa a permis d’évaluer le secteur de l’agriculture en matière de produits et services des start-up dans le processus de digitalisation en vue d’améliorer un secteur important pour permettre une croissance accrue au sein du territoire africain, en particulier dans la communication avec les petits agriculteurs. Pour ce qui est du transport, le Royal Air Maroc accentue encore une fois sur l’efficacité du digital en matière de l’expérience client. Il donne également son soutien à la création des entreprises Tech.

Le projet mobilisateur d’Afrikonnect a réuni des start-up prometteuses à l’exemple de l’entreprise marocaine  WaystoCap. D’autres entreprises à fort potentiel sont : Jamii (Tanzanie) dans le secteur de la microfinance, Paystack (Nigéria) dans le domaine du paiement, Lori System (Kenya) concepteur de la plate-forme de logistique en Afrique de l’Ouest.

Le Maroc vous intéresse pour créer une start-up ou délocaliser vos activités ? Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact.

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/03/afrikonnect-une-plateforme-au-service-de-la-transformation-digitale.html