Archives de catégorie Actualités

Parmaroccallcenter.com

L’Oriental : Initiatives Pour L’Émergence de L’Offshoring

A Oujda-Shore, l’implémentation de nouveaux centres d’appels progressera de 80% d’ici les trois prochaines années.

Pour célébrer ce grand pas dans le secteur régional de l’offshoring, Oujda hébergera la 16ème édition du Salon International des Centres de Contacts et d’Appels au Maroc (SICCAM). Cet évènement, qui aura lieu les 19 et 20 avril prochain, ouvrira les portes à l’Oriental vers plus de possibilités. Lors de cet évènement, des directeurs de centres de contact, éditeurs de logiciels CRM, équipementiers télécoms et d’ameublements spécialisés seront présents. D’ailleurs, l’expansion de ce secteur pourrait en faire une ressource stratégique et inciter la création d’emplois.

L’implantation de deux centres d’appels à Oujda-Shore

Entretemps, les activités à l’Oujda-Shore ne ralentissent pas. Deux centres d’appels y seront inaugurés. De plus, la firme Notoriety est en phase d’implémentation et emploie déjà 70 personnes. Ce chiffre est prévu de tripler d’ici la fin de l’année 2019.

Par ailleurs, l’organisation ECA Assurances a déjà signé un accord d’engagement pour son implantation prochaine à Oujda. Il a d’ailleurs été convenu des clauses et des avantages dont la société disposera de la région de l’Oriental.

Cet accord a aussi été signé par le wali, le président du CRO, le directeur du CRI, l’ANAPEC, et les chargés d’affaires de la société et de MedZ Sourcing. Cette collaboration visera à redynamiser le secteur de l’offshoring dans l’Oriental au courant de 2019 et 2020.

L’intervention de la wilaya et du CRI est nécessaire afin de favoriser les démarches de réalisation des engagements. De plus, le CRO soutient monétairement la réalisation de ce projet et ainsi reçoit une prime d’emploi de 6000 dirhams pour chaque poste créé. En dernier, l’ANAPEC et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion de la Formation (OFPPT) assurent la qualification des employés.

Création d’emplois à long terme

Une fois la phase d’implémentation terminée, ces deux centres de contacts emploieront plus de 800 salariés. Grâce à leur positionnement au sein du parc offshore d’Oujda, ils assisteront les call center déjà présents dans les alentours. En effet, la création de 1500 postes est prévue pour 2019 à destination des marchés francophones et Belges.

Lors de l’inauguration de la société Notoriety, le wali de l’Oujda et le directeur du CRI on énoncé leurs points de vue. En l’absence de domiciliation des grandes enseignes, l’offshoring est devenu pour l’Oriental un secteur stratégique porteur de grande contribution.

D’ailleurs, ces deux dirigeants sont en train de réaliser le projet tant attendu qu’est la construction de la 2nde phase d’Oujda-Shore. Cela afin d’attirer les investisseurs étrangers et de répondre aux exigences du marché. Mais aussi d’assurer la création de métiers à durée indéterminée et intéressant pour la nouvelle main-d’œuvre. De plus, des facilités sont mises à disposition afin d’inciter les entreprises multinationales à s’implanter à Oujda. Le but étant de maintenir la création d’emplois dans les industries émergentes du BPO, de l’ITO et des TIC.

Quant au Président du CRO, Abdenbi Bioui, lui, a mentionné toutes les mesures et engagements disponibles dans la région de l’Oriental. De plus, il a évoqué les diverses initiatives prises pour que l’Oriental soit reconnu au niveau mondial pour sa croissance économique soutenue.

Plus d’Informations sur les Centres d’Appels au Maroc

Vous aussi vous aimeriez bénéficier des avantages mis à disposition des sociétés dans le secteur de l’offshoring ? En effet, il serait judicieux de confier la gestion de votre relation client à l’expertise des prestataires marocains ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignables en permanence sur le +33 1 84 79 28 20. Maroc Call Center est spécialisé dans le domaine des centres d’appels. De plus, nous vous mettrons en relation avec des prestataires les plus adaptés à vos besoins et à votre activité.

 

Parcallcentermaroc.com

L’externalisation, Une Solution Pour Optimiser La Relation Client

Ces dernières années, on a noté une montée en flèche de l’enjeu de la communication. Conséquemment, même si certaines entreprises optent pour la gestion interne de leur centre d’appels, d’autres choisissent l’externalisation.

Ainsi, afin de gérer correctement la relation client, il est important de cerner des solutions efficaces. Ces dernières viseront aussi à optimiser l’image de la marque auprès des clients et de leurs partenaires. Dans cette optique, il y a des questions à se poser. Par exemple, pour quel genre de mission doit-on recourir aux prestataires externes ? Ou encore, est-ce avantageux de s’adresser à ces agences en offshore ?

L’externalisation améliore la gestion de la relation client

Comme chaque société a un besoin bien distinct, elle peut choisir les missions à accomplir en interne. Pour cette gestion, il lui faut manier des outils de pointe, ce que la technologie avancée ne manque pas de fournir.

Dépendant de ses besoins, une firme peut donc décider quelles missions confier à un prestataire en offshore. Ainsi, en optant pour l’externalisation de la relation client, elle en sera avantagée. En effet, recourir à un centre d’appels externalisé lui assure que la réception et l’émission d’appels sont gérées correctement. En ce sens, c’est un choix judicieux, puisque cela optimise la gestion de la communication. Avec des prestations sur mesure, la communication téléphonique peut être plus soignée. C’est ainsi qu’externaliser peut engendrer la satisfaction client à divers niveaux. Qui plus est, cela permet d’optimiser l’image de l’entreprise.

La relation client se base sur la bonne gestion des appels entrants et sortants

Lorsqu’on parle des appels entrants, il est question de traiter des réclamations ou fournir des renseignements aux clients. Il s’agit aussi de gérer le service après-vente. Les téléconseillers ont alors pour mission de se charger de toutes les demandes des clients.

D’un autre côté, lorsqu’il est question d’appels sortants, ce sont les téléconseillers qui contactent les clients. Cela peut être pour plusieurs raisons différentes. Effectuer des enquêtes de satisfaction, des sondages, de la prospection téléphonique, de la télévente, etc.

C’est grâce à la bonne gestion de la relation client via l’externalisation que c’est possible pour l’entreprise de se démarquer.

D’autres avantages à opter pour l’externalisation de la relation client

Externaliser la gestion des appels téléphoniques est fort avantageux de bien des façons. Premièrement, l’entreprise bénéficie d’une équipe dédiée à la relation clientèle. Étant formés spécifiquement, ces agents externes connaissent les services et produits de la société. C’est ainsi qu’ils sont en mesure d’aider ou de conseiller les consommateurs efficacement. Faisant preuve d’une bonne écoute, ils assurent la gestion de la relation client, entraînant ainsi la satisfaction de leurs interlocuteurs. Ces derniers, par exemple, n’ont pas à attendre longtemps avant d’être pris en charge.

Pour ce qui est de l’équipe interne de l’entreprise, elle est déchargée des tâches rébarbatives et chronophages. Cela lui permet de se focaliser sur des missions à valeur ajoutée afin de pouvoir améliorer le service proposé aux clients.

Trouvez des prestataires au Maroc 

Comme vous l’aurez sans doute compris, désormais la tendance est de s’adresser à un prestataire externe pour optimiser la relation client. Il y a plusieurs pays qui offrent ce genre de service, comme le Maroc, entre autres.

D’ailleurs, si vous souhaitez avoir des renseignements sur les call centers de ce pays, vous pouvez nous contacter. Pour ce faire, appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou écrivez-nous directement sur notre site. De par notre expérience dans l’externalisation et les centres de contacts, nous saurons vous donner des informations pertinentes.

Parcallcentermaroc.com

Innovation Camp : Le Défi De Microsoft Au Maroc

Afin d’encourager et de préparer les jeunes filles marocaines au monde des TI, Microsoft, en accord avec  Injaz Al Maghrib-une organisation à but non lucratif, a mis en place son projet d’Innovation Camp. Le concept de Microsoft se développe en campagne éducative visant à intéresser la nouvelle génération de filles et de femmes aux professions dans le domaine des STEM-c’est-à-dire : Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques.

Qu’est-ce que l’Innovation Camp ?

L’innovation Camp se relie à l’opération #MakeWhatsNext de Microsoft. Une campagne que l’entreprise mène au niveau global. Le camp a eu lieu à L’Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes (ENSIAS) en mars dernier, avec le soutien d’Injaz Al Maghrib. Une soixantaine d’étudiantes de première année ont eu l’occasion de participer à des ateliers techniques et entrepreneuriaux afin d’accroître leurs connaissances en gestion d’affaires, tout en étant encouragées à se lancer dans le domaine des STEM. Elles ont fait face à des challenges ayant pour but de les former à trouver des solutions à des problèmes d’affaires  en étant créatives, en utilisant des approches nouvelles et en mettant en avant leur travail d’équipe.

Pourquoi une Innovation Camp ?

Le camp de Microsoft vient faire face au déclin du nombre de femmes dans le domaine des STEM. Ainsi, les jeunes filles ont dû développer un prototype d’affaire ou un modèle technologique qui viendrait résoudre ce dilemme. Grâce à l’Innovation Camp, les étudiantes ont pu accéder à des données plus récentes.  Elles ont mis en avant leur qualité de «leaders», d’esprit critique, leur capacité de résolution créative et leur aptitude à travailler selon des contraintes de temps. Tout cela, afin de proposer des applications qui encourageraient d’autres filles vers ce domaine.

Qu’en disent Injaz Al Maghrib et Microsoft Maroc ?

Face à ce projet, la directrice d’Injaz  Al Maghrib est convaincue que leur partenariat avec Microsoft donnera un nouvel élan à l’entrepreneuriat au Maroc. Le directeur de Microsoft Maroc déclare, lui, que ce projet mettra en avant l’opportunité égale des jeunes femmes à poursuivre des études et une carrière dans les STEM. Microsoft soutient que la différence des genres dans ce domaine est dû à plusieurs facteurs.  Ils espèrent donc que le camp apportera une solution à ce problème.

Le Maroc, une opportunité à saisir.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Innovation Camp de Microsoft au Maroc ou encore sur les formations technologiques des ressources humaines , n’hésitez pas à nous contacter. Que vous cherchiez un prestataire de qualité ou des conseils pour externaliser, nous avons ce qu’il vous faut. Appelez-nous sans plus attendre  au +33 1 84 79 28 20 ou écrivez nous sur notre site.

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/05/microsoft-lance-innovation-camp-au-maroc.html

Parcallcentermaroc.com

Le Maroc Est Passé Maître Dans Le Développement Technologique

Dans le domaine des avancées technologiques, le Maroc n’a rien à envier aux autres pays de continent africain. D’ailleurs, il est même en avance sur beaucoup d’entre eux. C’est le constat qu’a été fait lors de la 6e conférence sur les technologies, l’innovation et la société. Cet évènement qui s’est tenue à Tanger du 10 au 12 mai a rassemblé des personnages importants œuvrant dans le secteur des TIC.

Ainsi, cet évènement était propice pour faire le point sur le développement technologique au Maroc. Verdict : ce pays est considéré comme un modèle sur le continent africain.

C’est très valorisant pour Tanger qui aspire à maîtriser parfaitement les TIC et ainsi devenir la capitale africaine dans ce secteur. C’est l’une des raisons pour laquelle elle abrite la CyFy Africa.

Qu’est-ce que le CyFy Africa ?

Avant de découvrir comment Le Royaume est devenu un modèle d’essor technologique en Afrique, attardons-nous sur le CyFy Africa. Qu’est-ce donc ? Eh bien, il s’agit d’une plateforme visant à permettre à tout un chacun d’utiliser les outils technologiques.

Il faut dire que de nos jours, les gens s’intéressent de plus en plus à l’Internet et tout ce qui l’entoure. Or, ce n’était pas le cas auparavant. Effectivement, des années auparavant, seuls quelques organismes gouvernementaux ou les politiciens les maîtrisaient. C’était, pour ainsi dire, hors de la portée ou de la compréhension du simple citoyen.

C’est alors que le CyFy est entré en scène. Il a permis notamment à l’individu de se rapprocher de la technologie et de mieux en cerner l’importance dans son quotidien.

Maroc Leader d’Afrique : son assiduité récompensée

Grâce à cette firme, le Maroc se retrouve désormais en tête de liste des pays où la technologie est hautement développée. Eh oui, il a su maîtriser parfaitement le secteur des TIC, durant les 5 dernières années. Non seulement les foyers ont accès à l’Internet, mais des sociétés comme les calls centers ont vu le jour.

Avec les avancées technologiques que ces centres d’appels pouvaient gérer, ils pouvaient atteindre les marchés européens, attirer les investisseurs, etc. Cela a contribué au développement économique du pays. Pas étonnant que le Maroc ait reçu le titre de Leader en Afrique.

Les ambitions des acteurs du développement marocain

Du coup, le rêve de Tanger est réalisable et les organisateurs du Cyfy n’en doutent pas. Idem pour les autorités locales. Même le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari y croit. Il indique d’ailleurs que ce n’est pas un hasard si Tanger a été choisi pour accueillir cette conférence. C’est une ville « passerelle civilisationnelle, culturelle et scientifique de l’Europe »

Selon lui, l’un des plus importants centres technologiques du continent africain se trouve à Tanger.

Même écho du point de vue de Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Selon lui, les objectifs du Cyfy Africa 2018 sont en concordance avec les ambitions gouvernementales. Il ajoute qu’un travail en contigu entre le Maroc, l’Inde et l’Afrique pourrait être profitable.

Samir Saran, le vice-président de l’ORF (Vice-président du Centre d’études et de recherches en Inde) a aussi pris la parole. Selon ses dires, c’est possible pour le monde arabe, les Nations en développement et l’Afrique d’émerger durant le 21e siècle. Il faut simplement s’appuyer sur les avancées technologiques.

Comment y parvenir ? Les moyens ont été décortiqués durant cette rencontre.

Le numérique : un allié de taille pour le développement du Maroc

Il faut dire que le numérique peut être un grand levier de croissance pour le pays. Justement, dans cette optique, la stratégie « Maroc Digital » a été mise sur pied. Ainsi, que ce soit sur ce continent ou ailleurs, le Maroc est ainsi un modèle pour les autres pays en développement.

Cette implication du Maroc à se dépasser est remarquable. Cela l’a propulsé au sommet sur la liste des pays en développement technologique comme le Kenya ou encore le Nigéria. C’est donc une bonne chose pour les entreprises souhaitant y délocaliser leurs activités par exemple. Elles seront assurées que les prestataires marocains seront efficaces, comme les centres de contact équipés d’infrastructures de pointe et de ressources humaines hautement qualifiées dans la gestion technologique.

Maroc : trouvez-y un prestataire de choix

Si vous envisagez d’externaliser vos projets vers un partenaire en offshore, le Maroc est une destination idéale. Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou écrivez-nous directement sur notre site. On vous mettra alors en contact avec les meilleurs prestataires du pays.

 

Article source : http://leseco.ma/decryptages/focus/66338-le-maroc-premier-en-afrique.html

Parcallcentermaroc.com

4e Édition Du Symposium De La Fibre Optique : 8 mai 2018

Le 8 mai prochain, l’hôtel Grand Mogador accueillera la 4e édition du symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents ». Cette année, c’est la connectivité avancée au service de l’attractivité des territoires qui sera au cœur des débats. Cet évènement est coorganisé par Orange Maroc et AOB Group avec l’aide du Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme de l’Habitat et de la Politique de la ville.

La connectivité avancée pour la 4e édition du symposium

Le très haut débit sera à l’honneur lors de ce symposium. En effet, celui-ci étant soutenu par les leaders de la fibre optique, notamment 3M et CIMELECT, OFS ainsi que Reichle & De-Massari et Nexans. Autant dire que cela n’augure que du positif pour le Maroc, car c’est justement l’impact du haut débit sur le territoire marocain qui sera traité. Le rôle du haut débit dans le renforcement de la marque Maroc sera également évoqué.

Attente de la 4e édition du symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents »

Lors d’une conférence de presse, Fayssal Soulaymani, directeur de business unit fixe Orange-Maroc, a déclaré : « ce rendez-vous annuel constitue une réelle opportunité pour créer un courant d’affaire entre les donneurs d’ordres et les fournisseurs télécoms ».

Le symposium « Fibre Optique et Bâtiments Intelligents » offre plus d’opportunités

Cette 4e édition du symposium est donc attendue avec impatience. Il faut également souligner la participation de très grandes pointures internationales et nationales du monde de la connectivité. Entre autres, on pourra y croiser le Dr Peter Shultz, co-inventeur de la fibre optique. Ceci est donc une formidable opportunité pour le Maroc qui pourra proposer plus de centres d’appels grâce à une excellente connexion à très haut débit.

Besoin de renseignements sur un prestataire au Maroc

Ce n’est pas la peine de chercher plus loin, il vous suffit de prendre contact avec nous directement sur notre site web. Vous pouvez également nous joindre par téléphone au +33 1 84 79 28 20. N’hésitez pas à poser toutes les questions afin de choisir le meilleur prestataire pour une meilleure externalisation de vos activités.

 

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/04/le-symposium-fibre-optique-et-batiment-intelligents-revient-4eme-edition.html

https://lnt.ma/connectivite-avancee-coeur-de-4e-edition-symposium-de-fibre-optique/

Parcallcentermaroc.com

Les Smart Days De Maroc Telecom Axés Sur La Transformation Digitale

Cette année, la deuxième saison des Smart Days organisée par Maroc Telecom a pour thème la transformation digitale au niveau mondial. Ce rendez-vous incontournable regroupe des chercheurs, des entrepreneurs, des experts, des étudiants, des journalistes et des influenceurs qui participeront à des échanges et des débats.

Rappelons que les Smart Days se caractérisent par l’objectif de Maroc Telecom à œuvrer pour la transformation digitale au Maroc et en Afrique, mais aussi pour favoriser l’accès aux technologies de l’information et de la communication à un maximum de personnes.

À l’occasion de ce forum de discussion, Maroc Telecom convie deux spécialistes renommés : Gilles Babinet, premier président du Conseil national du numérique en France et Rebecca Enonchong, présidente d’AppsTech, multinationale spécialisée dans la création de logiciels.

Un changement de stratégie pour optimiser la transformation digitale

Les intervenants en ont profité pour souligner le potentiel africain dans le développement des technologies numériques et les avantages qui en découlent. Des sujets sur l’aspect financier et la gestion dans le secteur du numérique ont aussi été abordés.

Gilles Babinet confie qu’il n’y a pas le même degré d’efficacité partout en matière des technologies numériques. Pour réussir dans ce domaine, il propose de miser sur deux éléments principaux : la plate-forme et l’agilité.

Il précise que la transformation digitale évolue de plus en plus rapidement et « génère d’énormes gains d’opportunités ». Mais en même temps, cette évolution « impacte les entreprises et l’ensemble des organisations ». C’est pourquoi il est important d’être à l’affût des dernières technologies pour évoluer au même rythme des nouvelles tendances.

De son côté, Rebecca Enonchong suggère que l’Afrique doit exploiter ses ressources telles que la technologie mobile évolutive, l’acquisition rapide des technologies, la législation souple concernant les technologies et leurs usages.

Trouvez votre prestataire au Maroc

Si vous souhaitez profiter des progrès de la digitalisation au Maroc et bien démarrer vos activités, appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact.

Parcallcentermaroc.com

Casablanca : 70 Projets De Smart City À Réaliser D’ici 2022

Dans le cadre du projet de développement du Grand Casablanca (PDGC) 2014-2020, on prévoit le lancement de 4 programmes ambitieux : un système plus innovant de la gestion fiscale, un système d’information géographique, la numérisation des services de légalisation et l’obtention d’un logiciel CRM (Citizenship relations management).

Des dispositifs numériques novateurs

Le projet tant attendu de la migration numérique des services communaux s’annonce prometteur. D’ici 2022, plus de 70 projets requérant un investissement de 94 MDH seront concrétisés en fonction du schéma directeur de la transformation numérique (SDTN). Le programme a été validé par le Conseil de la ville après une étude réalisée depuis 2016 par la société de développement local (SDL) Casa prestations en collaboration avec deux organismes spécialisés.

La transformation numérique, en l’occurrence le projet de placer Casablanca comme smart city pour améliorer l’interaction entre citoyens et administration, est un projet qui a fait couler beaucoup d’encre et qui date depuis quelques années.

La concrétisation de ce projet permettra d’optimiser au mieux la gestion urbaine de la ville et elle pourra ainsi se positionner comme une smart city à part entière. Casablanca pourra ainsi proposer efficacement 5 différentes catégories de services : services administratifs, services d’intérêt général, services liés à la mobilité, services urbains, services de l’environnement.

Le programme du système d’information sera axé sur 3 domaines :

Le pilotage : mise en place de dispositifs numériques en vue de procurer une meilleure traçabilité et une performance à la gestion de la métropole.

Le métier : pour améliorer la gestion des opérations dans la ville à travers la numérisation des procédures.

Le support : optimiser les moyens humains et matériels.

La communication : développement d’outils (CRM, intranet, mobilité) à destination des citoyens.

Le projet va encore plus loin en améliorant l’accès à l’information grâce à la plate-forme nommée « Casa Urban Data », créée pour faciliter l’accès à l’information grâce à la centralisation des données partageables entre les institutions et les citoyens marocains.

Profitez des technologies évolutives en Maroc

Décidément, la situation de la transition numérique reste au beau fixe au Maroc. C’est pourquoi de nombreux investisseurs étrangers choisissent le pays comme destination pour externaliser leurs activités. Pour plus de renseignements, appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact.

 

Source : http://lavieeco.com/news/economie/casablanca-investira-94-mdh-dans-70-projets-de-smart-city-dici-2022.html

Parcallcentermaroc.com

Maroc Telecom Entre En Concurrence Avec Le Lancement De La 4G En Illimité

Après la 4G+ d’Orange Maroc, Maroc Telecom propose, à son tour, une offre internet 4G « en illimité » pour 199 Dh/mois.

Pour bénéficier de cette offre, le client doit avoir au moins un minimum de 3 mois d’engagement. Il pourra avoir accès à une connexion internet haut débit ainsi que des heures de communication en national et vers les pays de la Zone 1.

Le forfait de 199 Dh par mois permet au consommateur d’obtenir un accès internet de 40 Go. Dès que le client dépasse les 40 Go inclus, le débit est réduit à 256 kb/s selon la formule Fair Use. Le client a droit également à une heure d’appels vers le national et vers les pays étrangers de la Zone 1.

Du haut débit et plus d’heures de communication dans les forfaits

Une autre offre à 350 Dh/mois propose 2 heures de communications et une connexion internet de 70 Go et le forfait Illimité Gold comprend 90 Go et 3 heures d’appels à 450 Go Dh/mois. Le dépassement de ce volume implique une baisse de débit à 256 kb/s.

L’offre 4G « illimité » de Maroc Telecom est accessible en souscrivant à une box 4G qui coûte 690 Dh. De plus, le client doit régler des frais de mise en service équivalent à un mois d’abonnement. Pour récupérer le débit initial, l’opérateur propose au client un pass de 2 Go à 20 Dh.

Par ailleurs, le forfait internet de 7 Go et celui de 15 Go comprennent désormais 20 minutes de communication.

Avec ce progrès technologique, le Maroc jouit d’une position de plus en plus favorable en matière d’infrastructure.

Trouvez votre prestataire au Maroc

Vous souhaitez bénéficier des technologies évolutives du Maroc et connaître les solutions d’externalisation dans le pays ? Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact.

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/04/maroc-telecom-lance-une-offre-internet-4g-illimite.html

Parcallcentermaroc.com

Afrikonnect : Un Projet Novateur Pour Booster La Migration Numérique

La première édition d’Afrikonnect, évènement africain de grande envergure, a eu lieu le 22 et le 23 mars au Technopark à Casablanca. Cette plate-forme est proposée par Outlierz Ventures et LaFactory, en partenariat avec StartupYourLife et avec la collaboration du département d’État américain et de la GIZ (soutien allemand). Elle a réuni plus de 300 acteurs (business angels, investisseurs en capital-risque, incubateurs et spécialistes des technologies de pointe) du Nigéria, du Kenya, du Ghana, du Sénégal ou encore de la Tanzanie.

Afrikonnect est un programme qui a pour objectif de favoriser la collaboration entre les grandes entreprises et les start-up prometteuses. Il vise aussi à permettre l’investissement pour les capital riskers sur le Continent Noir. Cette plate-forme a permis plus de cinquante rencontres intéressantes entre de jeunes entreprises africaines à fort potentiel exerçant dans les pays subsahariens, les pays d’Afrique francophone ainsi que quelques leaders marocains dans le domaine financier, l’assurance, l’agriculture et le transport.

Une aubaine pour les start-up

Les grosses pointures de l’économie marocaine se sont jointes à l’évènement pour aider les start-up africaines en pleine croissance. La gestion économique nationale et continentale est assurée par le groupe Holmarcom, au côté d’Ismaïl Douiri, directeur général d’Attijariwafa bank, au panelFintech avec la participation de trois jeunes entreprises africaines du Nigéria, du Sénégal et de la Tanzanie dans les secteurs du paiement, de la microassurance et du microcrédit. Ismail Douiri en a profité pour évoquer le programme novateur Smart-UP, accessible à tout le Maghreb qui œuvre au bon fonctionnement de l’écosystème des start-up et de la technologie numérique pour apporter des solutions novatrices en faisant participer les salariés de la banque.

La participation d’OCP Africa a permis d’évaluer le secteur de l’agriculture en matière de produits et services des start-up dans le processus de digitalisation en vue d’améliorer un secteur important pour permettre une croissance accrue au sein du territoire africain, en particulier dans la communication avec les petits agriculteurs. Pour ce qui est du transport, le Royal Air Maroc accentue encore une fois sur l’efficacité du digital en matière de l’expérience client. Il donne également son soutien à la création des entreprises Tech.

Le projet mobilisateur d’Afrikonnect a réuni des start-up prometteuses à l’exemple de l’entreprise marocaine  WaystoCap. D’autres entreprises à fort potentiel sont : Jamii (Tanzanie) dans le secteur de la microfinance, Paystack (Nigéria) dans le domaine du paiement, Lori System (Kenya) concepteur de la plate-forme de logistique en Afrique de l’Ouest.

Le Maroc vous intéresse pour créer une start-up ou délocaliser vos activités ? Appelez-nous au +33 1 84 79 28 20 ou adressez-nous un mail via notre formulaire de contact.

 

Source : https://www.tic-maroc.com/2018/03/afrikonnect-une-plateforme-au-service-de-la-transformation-digitale.html

Parcallcentermaroc.com

Le Maroc Choisit Pour Accueillir La 15e Conférence De L’AISS Sur Les TIC

Comme tous les trois ans, l’Association Internationale de Sécurité organise une conférence sur les TIC. Cette année, elle a choisi de la tenir au Maroc en partenariat avec les organismes de la sécurité sociale marocaine. Celles-ci comprennent le CDG, ANAM, RCAR, CMR et CIMR. Cette 15e conférence aura lieu du 18 au 20 avril prochain à Casablanca.

Pourquoi le Maroc ?

La réputation du Maroc dans l’organisation des grands évènements internationaux a fait pencher la balance en sa faveur. C’est donc, tout naturellement que le pays a été choisi pour accueillir cet évènement. Il concerne les Technologies de l’information et de la communication ayant pour toile de fond la sécurité sociale.

L’industrie de la technologie est en constante évolution et cette conférence permettra aux 300 invités de se mettre à la page.

Enjeux pour le Maroc

Ce sera une excellente occasion pour le pays de sortir ses meilleurs atouts de sa manche afin d’attirer plus d’investisseurs. Il ne faut pas oublier que le Maroc est aujourd’hui un acteur incontournable dans l’univers des centres d’appels.

À cet effet, lors de la publication d’un communiqué on peut lire que ce rassemblement « offre une plate-forme d’échange et de partage des bonnes pratiques et expériences en matière des technologies d’information et communication. »

Il est aussi dit que c’est « une opportunité pour analyser les perspectives les plus prometteuses et les solutions les mieux adaptées pour être en phase de l’accélération des transitions technologiques, et par ce fait, satisfaire les clients en leur fournissant des services de haut niveau. »

Ce sera donc une belle occasion pour le Maroc de briller et de montrer tout ce qu’il a en termes d’infrastructure. Notamment, concernant les calls centers. Le pays est l’un des pays leader dans l’Outsourcing, surtout pour sa main d’œuvre entre autres.

Pour une meilleure visibilité des services proposés par le Maroc, composez le +33 1 84 79 28 20. Vous avez également la possibilité de poser des questions via le formulaire de contact sur le site.