Archives de catégorie Actualités

Parmaroccallcenter.com

La loi 2020-901: Comment adapter les calls centers marocains au changement ?

Le démarchage téléphonique, la peste des calls centers et ce depuis plus de deux décennies. Les plaintes concernant cette opération ne cessent et ne cesseront de croître. Pourtant, il s’agit du cœur de métier de nombreux centres d’appels marocains. Avec les nouvelles lois visant à protéger les consommateurs français, nos calls centers doivent s’adapter en conséquence. Voyons ensemble de quoi il s’agit.

Les lois sont-elles vraiment contre le démarchage téléphonique ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les lois pour la protection des consommateurs ne sont pas là pour mettre des bâtons aux roues des centres d’appels. Et encore moins aux entreprises.

Les plans d’actions tels que l’Opt-in et le Bloctel sont là pour protéger les consommateurs des arnaques, escroqueries et autres démarchages frauduleux. C’est le cas de la loi 2020-901 adoptée par l’Assemblée Nationale français depuis 2018 et publiée ce 25 juillet dernier.

Pour les professionnels du secteur, cette loi vient comme un rappel des bases du métier. Elle exige une présentation claire et précise de la part de l’appelant. De plus, la loi 2020-901 demande à ce que les téléopérateurs rappellent aux prospects leurs droits de s’inscrire au Bloctel.

En conclusion, la loi n’est pas là pour stopper le démarchage téléphonique mais plutôt pour le régulariser. Elle est là justement pour redonner du galon au métier de téléprospection.

Ce que cela implique pour les calls centers marocains ?

Pour les professionnels du secteur au Maroc, cela n’aura pas grand impact. Le plus grand changement sera certainement par rapport au script. Dès l’introduction, les agents devront expliquer la raison de leur appel en y ajoutant quelques points de droit du consommateur comme dit plus haut.

En outre, il s’agit-là de passer au peigne fin les diverses opérations de prospection téléphonique. Il est bon de noter qu’il est désormais interdit de faire du démarchage téléphonique pour des travaux liés aux logements. Dans cette même optique, les calls centers ne peuvent plus accepter de faire des démarches commerciales pour les entreprises qui souhaitent vendre des produits ou services liés au panneau photovoltaïque et/ou rénovations énergétiques par exemple.

Cela semble logique si on prend en considération le RGPD. Ces entreprises demandent souvent des informations très précises voire sensibles sur les logements des consommateurs. Ces opérations traitent souvent de données personnelles comme la situation financière ou maritale.

Trouver un prestataire adapté aux nouvelles lois

Comme nous avons tenté de vous l’expliquer, ces nouvelles lois ne sont pas un frein aux opérations dans nos calls centers. Si votre prestataire est un professionnel, vous ne craignez rien. Dans nos centres d’appels par exemple, nous avons mis tous les dispositifs en place pour nous assurer que nous sommes alignés aux nouvelles exigences pour la protection des consommateurs. Pour plus d’information, n’hésitez pas à revenir vers nous. Vous pouvez nous joindre au 01 84 79 28 20 ou directement sur notre site internet.

Lien source : https://wLa loi 2020/901 vise à protéger le public contre les appels frauduleux. Découvrez comment le Maroc s’adapte à cette nouveauté. ww.bladi.net/maroc-call-center,74316.html

Parmaroccallcenter.com

L’impact du télétravail sur les opérateurs en relation client

La crise sanitaire imposée par la Covid-19 a largement impacté les modes de travail. Le « tout à distance » est ainsi devenu une norme pour éviter la propagation du virus sur le lieu de travail. Même si certaines entreprises marocaines avaient déjà mis le télétravail en pratique, un réel engouement s’est fait sentir pour ce nouveau procéder. A cet effet, de nombreuses entreprises opérant dans la relation client ont basculé vers le tout à distance. Tel est le cas pour les centres d’appels. Les téléagents se sont vus sortir de leurs petites boîtes habituelles pour s’installer à domicile.

Nous vous proposons ainsi de comprendre cette nouvelle vague et comment les centres d’appels au Maroc s’y sont adaptés.

Le télétravail et les chiffres ahurissants

Dire que de nombreuses entreprises se sont tournées vers le télétravail est encore un euphémisme. Les chiffres montrant à quel point les centres de contact et autres s’y sont ajustés sont impressionnants. C’est du moins ce que nous voyons par rapport à l’étude récente du cabinet Rekrute.

Ce dernier estime que 50% des entreprises sont passées en télétravail. Toutefois, il ne faut pas oublier que le travail à distance ne peut pas toujours être appliqué. Et c’est pourquoi Rekrute souligne que dans la plupart des cas ces entreprises ont placé plus de 80% de leurs ressources humaines à domicile. Elles n’ont été que 25% à pouvoir le faire à 100%.

Ceci est temps, l’implémentation du télétravail au sein des centres d’appels n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. A savoir qu’il y a une grande logistique à mettre en place afin que tout puisse fonctionner en harmonie comme si rien n’avait changé. C’est du moins le but pour nos centres d’appels. Nous avons dû mettre en place une coordination au niveau des agents, des encadrants et des supports pour que tout le monde puisse communiquer comme s’ils étaient tous sous le même toit. A ce sujet, l’étude de Rekrute précise que 63% des entreprises ont pu effectuer la transition en seulement quelques jours. Pour les 27% restants, il aura fallu approximativement 2 semaines afin que tout soit mis en place.

La crise sanitaire, un catalyseur pour la transformation de la relation client

Soucieux de votre relation client, vous avez dû remarquer que désormais les échanges entre vos clients et votre entreprise se font davantage via les canaux digitaux. Ainsi, à notre niveau en tant que centre de contact, nous étions déjà en mutation vers des modes d’opérations plus adaptées. La Covid-19 est simplement venue donner un coup de boost à cette transition.

A savoir, que le Maroc compte plus de 80, 000 employés dans le secteur. Et 50% de ces employés sont passé au travail à domicile. Conséquemment, les entreprises telles que la nôtre ont vu les multiples avantages du télétravail. Et bien que les protocoles sanitaires s’assouplissent graduellement, nous ne sommes pas retournés directement à nos habitudes. Nous essayons de trouver une balance entre les deux. Le télétravail s’est montré bénéfique pour nous comme pour nos employés et en gardant une certaine flexibilité nous nous assurer d’être parait à toute éventualité telle qu’une nouvelle vague du virus dans le Royaume.

Le télétravail, des habitudes à prendre mais une réglementation toujours manquante

Quelques inquiétudes se sont soulevées quant à la régulation du télétravail. Etant un nouveau mode d’opération, aucune loi ne réagit encore sur le travail à domicile. C’est pourquoi, les différents acteurs du secteur tentent de trouver des accords pour faire du télétravail une permanence. Dans le but de soutenir la tendance, l’Association marocaine de la relation client (AMRC) a publié récemment 12 engagements pour les professionnels du secteur. Les signataires auront ainsi le devoir de mettre en place de meilleures conditions pour le travail à distance.

Bien qu’il s’agisse là d’un début, l’AMRC précise que cette déclaration n’est pas à confondre avec une loi. L’organisme explique d’ailleurs ; « …nous l’appliquerons en l’absence d’un cadre légal régissant le télétravail. Nous nous engageons à respecter les intentions de la présente déclaration dans la mise en œuvre de télétravail au niveau des entreprises adhérentes à l’AMRC ». Et comme tout cela est encore nouveau, l’AMRC ajoute que cette déclaration verra surement certains changements à l’avenir. Les normes du télétravail se définiront au fur et mesure et les professionnels auront à s’ajuster en conséquence.

Trouver un centre d’appels aux normes du télétravail

Comme vous l’avez vu, il n’y a pas de loi ou de réglementation précise par rapport au télétravail. Toutefois, ce mode d’opération gagne du terrain. Et ce, il semblerait de façon permanente. Comme beaucoup l’ont souligné, la Covid-19 nous a montré les lacunes dans nos modes d’opérations habituelles. Il faut donc être prêt pour tout. Alors si vous aussi vous souhaitez sécuriser votre relation client en ayant recours à des prestataires adaptés, contactez-nous. Vous pouvez obtenir plus d’informations en nous écrivant directement sur notre site. Pour toute urgence, vous pouvez nous joindre au téléphone sur le 01 84 79 28 20.

https://fnh.ma/article/alaune/relation-client-les-operateurs-s-adaptent-a-la-crise

Parmaroccallcenter.com

Salon au Maroc: SICCAM annonce sa réouverture le 10 au 11 juillet

La ville d’Oujda a accueilli du 10 au 11 juillet la 17e exposition internationale des centres d’appels et de contacts du Maroc (SICCAM). Cette version est marquée par «Offshoring et Digital, nouvelles stratégies après Covid-19», et elle réunit des représentants des centres d’appels, des sociétés informatiques, des sociétés de recrutement et de formation et des institutions publiques.

Compte tenu des différentes restrictions imposées par la pandémie Covid-19, le SICCAM est organisé en éditions limitées virtuelles et réelles, ce qui souligne que les organisateurs de cette conférence devraient se tenir au siège du Centre régional d’investissement (CRI) dans la région orientale.

Quelle programmation pour cette 17ème édition de la SICCAM?

Au programme de la 17e édition, la cérémonie d’ouverture de l’exposition «20 ans d’externalisation de l’offshoring», la conférence de l’Oriental Offshoring Club, la mise en place de l’innovation du centre de contact et la visite d’Oujdashore. Il reste encore deux occasions de nouer des contacts. Fort soutien du centre ou du centre de service.

Les thèmes du webinaire sont «investissement offshore», «ressources humaines, systèmes de support», «bureau à distance, publier un feedback clair», «professionnel de la cybersécurité marocaine»et «Activité offshore, résilience et perspective» apparaîtra également dans cette version du programme.

L’organisateur a noté que le programme interactif s’adapte aux contraintes organisationnelles actuelles et a précisé que la séquence «real SICCAM» sera diffusée, limitée à 20 collaborations dans le développement offshore d’Oujda ou projets en cours de création. Les partenaires diffusent en direct, suivis d’un webinaire, et le stand virtuel accueille les visiteurs à tout moment entre le 10 juillet et le 10 novembre.

Les récompenses qui seront décernées lors du SICCAM

Selon les procédures légales en vigueur pour l’organisation des rencontres professionnelles, un trophée sera cette fois décerné pour récompenser le meilleur plan de cette année. Au cours des 17 dernières années, le SICCAM a insufflé de la vitalité dans tout le Maroc et même sur la scène internationale en favorisant l’intégration de l’ensemble de la filière, qui est devenue un véritable moteur d’emploi et de développement.

Pour collaborer avec nous…

Nos solutions d’externalisation sont axées aux différents aspects de la relation client, à savoir la fidélisation client, les campagnes de télémarketing, l’acquisition de nouveaux clients à travers la téléprospection, entre autres. Nous sommes joignables au 1 84 79 28 20. Vous pouvez également nous écrire via notre formulaire de contact.

Article Source –https://www.infomediaire.net/evenementiel-les-salons-reprennent-au-maroc-le-siccam-du-10-au-11-juillet-a-oujda/

Parmaroccallcenter.com

Outsourcia S’Ouvre Durablement Aux Avantages Du Télétravail

Le télétravail a toutes les chances de se poursuivre indéfiniment dans le groupe Outsourcia. Près de la moitié des salariés souhaitent mettre en œuvre cette décision.

Durant le confinement, le président du groupe Outsourcia, Youssef Chraibi, a annoncé par vidéo à tous ses employés qu’ils pourront travailler à distance indéfiniment. Outsourcia est un opérateur reconnu pour son expertise dans le domaine de l’externalisation de la relation client. À la mi-mars, la plupart de ses collaborateurs dans les quatre régions établies travaillaient à distance. L’équipe estime que 40% à 50% des consultants volontaires adopteront cette méthode de travail en permanence. Pour toutes les nouvelles recrues, l’immersion et le développement des compétences doivent être effectués sur un des sites de production pendant au moins trois mois avant d’être éligible au travail à distance. Les avantages du télétravail selon Youssef Chraibi

Pour Youssef Chraibi, la crise Covid-19 a révélé et accéléré certaines tendances émergentes. Ces dernières, incluant le télétravail, ont le potentiel de devenir une nouvelle norme d’utilisation. Il s’agit d’une nouvelle méthode de production durable qu’il envisage de développer et de renforcer pour certains clients et employés.

De plus, le président du groupe a également fait mention qu’il est convaincu maintenant fermement que le travail à distance est bénéfique pour la qualité de vie des employés d’Outsourcia et la qualité des services fournis par l’entreprise. Il a aussi fait part du gain de productivité dépassant les attentes en quelques mois tout en maintenant les indicateurs de qualité. Évidemment, cela est lié à une meilleure détermination de la capacité de production en fonction de l’évolution des besoins des clients.

Trouvez le prestataire qu’il vous faut avec Maroc Call Center

Comme vous pouvez le constater, les acteurs de l’industrie de l’externalisation s’adaptent et saisissent les opportunités découlant de la crise Covid-19. Si vous cherchez comment en faire de même, n’hésitez pas à nous contacter. Notre site est le premier comparateur de call center marocains et vous garantit les meilleures prestations de qualité. En faisant appel à nous, nous mettrons à votre disposition notre équipe d’agents au professionnalisme irréprochable ainsi que notre logiciel CRM , le VICIdial.

Article Source –https://www.relationclientmag.fr/Thematique/strategies-1255/Breves/Groupe-OUTSOURCIA-propose-collaborateurs-qui-souhaitent-possibilite-opter-indefiniment-teletravail-350343.htm#

Parmaroccallcenter.com

Maroc : La Pandémie Favorise La Popularisation Du Télétravail

Depuis le début de la crise, l’industrie marocaine de l’outsourcing a connu de nombreux changements apportant ainsi une accélération de sa transition vers le digital. Etant donné que le secteur de l’externalisation représente 5% du PIB marocain, les directeurs d’entreprises mettent tout en œuvre pour sortir la tête de l’eau.

Outsourcia, l’un des opérateurs basés sur le territoire marocain, a décidé d’offrir l’option de travailler à distance à ses employés. En enclenchant ce nouveau mode de fonctionnement à l’aide des technologies de travail collaboratif, la société permet à ses effectifs d’opérer tout en étant en sécurité.

De plus, la possibilité de télétravail fera partie des facilités offertes aux agents d’Outsourcia même après la pandémie. Pour cette première, Maroccallcenter vous propose ce dossier d’actualité.

Opérer en télétravail : une première pour le Maroc

C’est via les outils de vidéoconférence que le Président d’Outsourcia, Youssef Chraibi, a contacté ses agents travaillant actuellement en télétravail. Il a officialisé la possibilité de travailler à distance à long-terme.

Depuis mi-mars, le groupe a tenu à assurer la continuité de ses services tout en privilégiant le respect des consignes de sécurité sanitaire. Dans cette optique, sur 1800 effectifs, 40 à 50% du personnel a été encouragé à adopter le télétravail en tenant compte de faire des retours réguliers au site.

Outsourcia s’adapte aux situations de crise

Lors de sa déclaration officielle, Youssef Charaibi a souligné que la pandémie a permis au groupe d’identifier les tendances émergentes et de s’adapter aux nouvelles situations.

Selon lui, le télétravail est un nouveau mode de production durable. Cela afin de préserver la qualité des prestations et d’améliorer la qualité de vie des collaborateurs.

Le Président a également évoqué le fait que le télétravail est encore tabou au Maroc, car elle y est considérée par beaucoup comme inutile. En effet, des problématiques s’élèvent comme la sensibilité de la protection des données, la formation est aussi affectée puisque tout se fait à distance. Toutefois, avec l’alternance de télétravail et le présentiel depuis mi-mars, il est convaincu du contraire suite au décuplement du niveau de productivité des téléagents.

En plus d’avoir un pouvoir de rentabilité sur les activités, le télétravail favorise un meilleur dimensionnement des capacités de production pour Outsourcia. Cela, tout en maintenant un niveau de qualité optimal.

Maroc Call Center, l’agence pour assurer votre disponiblité

Si vous envisagez de collaborer avec un prestataire pour assurer la continuité de vos services même lors de la fermeture de vos locaux, n’hésitez pas à contacter Maroccallcenter. Nous sommes joignables au 01 84 79 28 20 ou écrivez-nous directement via notre formulaire de contact. Nous vous mettrons en relation avec les meilleures agences du territoire marocain.

Article Source http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200601-maroc-le-secteur-l-externalisation-veut-p%C3%A9renniser-le-t%C3%A9l%C3%A9travail-apr%C3%A8s-la-crise-s

Parmaroccallcenter.com

RGPD : Responsabiliser Pour Mieux Protéger La Clientèle

Avec les contraintes liées au confinement, la demande pour les logiciels de visioconférence a considérablement augmenté. Toutefois, pour utiliser ces outils de communication digitale, les utilisateurs ont besoin d’insérer leurs données d’identification. Ainsi, cette étape fait l’objet de critiques liées au respect du RGPD.

Selon cette nouvelle réglementation, les plateformes de visioconférence, parmi lesquelles on compte des applications très prisées telles que Zoom et Slack, entre autres, ont l’obligation d’informer les utilisateurs de l’usage de leurs informations. De même, il est impératif d’indiquer si ces dernières sont stockées, et si tel est le cas, dans quel objectif.

La collecte des données personnelles peut s’étendre à d’autres types de données techniques utilisées à des fins de ré-identification. Cela concerne plus souvent votre adresse IP, l’identifiant de votre appareil et vos cookies (obtenues de votre historique de navigation). Quelque soit l’information collectée vous concernant, il est impératif que vous soyez informé à ce propos.

L’organisation française CNIL recommande de toujours lire les conditions d’utilisation avant d’opter pour une application. De même, ne recourez qu’aux applications qui ont votre confidentialité à cœur. Par exemple, les logiciels collectant les données à d’autres fins ne sont pas recommandables.

Bien que les conditions d’utilisations nécessitent des heures de lecture, voici d’autres mesures à adopter, comme le préconise la CNIL.

Avant l’achat d’une nouvelle application :

  • Munissez-vous des logiciels de protection de vie privée telles que Tixeo.
  • Toujours recourir au site de l’éditeur pour le téléchargement des applications
  • Seuls les éditeurs vous informant des fins d’utilisation des données personnelles sont recommandables
  • Renseignez-vous auprès d’autres utilisateurs sur les forums de discussion
  • Procédez à la vérification de cryptage des données (surtout celles d’identification et de paiement)
  • Afin d’éviter toute fuite de données, protégez votre réseau WiFi avec un mot de passe robuste
  • De même activez votre antivirus et votre pare-feu

Lors de l’achat de l’application de visioconférence:

  • Autant que possible, ne divulguez que les informations essentielles et utilisez un pseudonyme lors de votre enregistrement
  • Pour le mot de passe d’enregistrement, préférez un code différent à chaque plateforme
  • Assurez-vous que l’éditeur mentionne l’application du RGPD dans ses conditions d’utilisation

Lors de l’utilisation de l’application:

  • Prenez le temps de vérifier les paramètres concernant la protection de la vie privée
  • Désactivez l’application lorsque cette dernière n’est pas en cours d’utilisation. De même, n’activez votre micro et votre webcam que lorsque cela sera nécessaire.

RGPD : la définition

L’acronyme RGPD signifie Règlement Général pour la Protection des Données à caractère personnel. Conçu pour adapter la législation au contexte actuel (avec les nouvelles technologies présentes sur le marché), ce nouveau texte de référence européen s’assure de la protection des intérêts des consommateurs.

Les entreprises, associations et institutions publiques des 28 états membres de l’Union Européenne collectant les données des résidents européens devront appliquer la RGPD. Du moment que les informations collectées proviennent des résidents ou des sources du territoire européen, ces entreprises sont soumises au règlement.

L’application du RGPD

Le texte de référence a été appliqué dans tous les états membres de l’UE simultanément. Depuis que le RGPD est entré en vigueur le 25 mai 2018, les institutions ne respectant pas cette législation sont passibles d’amendes. Certaines peuvent atteindre jusqu’à 20 millions d’euros ou être calculé sur un pourcentage du chiffre d’affaires annuel.

Pour des géants comme Microsoft ou Facebook, les sanctions pourraient s’élever jusqu’à des centaines de millions d’euros. C’est pourquoi les multinationales s’arment de juristes et d’experts pour adapter leurs activités au règlement.

Toutefois, les entreprises débutantes ou à petite et moyenne structure (TPE, PME ou associations) sont les plus à risque car elles ne sont pas toujours renseignées en la matière.

Le RGPD en 4 points :

En lisant le document du RGPD, il est facile de constater que le règlement repose sur quatre principes clés pour s’assurer de la protection des données: le consentement, le droit des personnes, la responsabilité et la transparence.

Le consentement :

Comme stipulé dans l’article 7 , « le consentement doit être donné par un acte positif clair par lequel la personne concernée manifeste de façon libre, spécifique, éclairée et univoque son accord au traitement des données à caractère personnel la concernant, par exemple au moyen d’une déclaration écrite, y compris par voie électronique, ou d’une déclaration orale. »

De même, les personnes souhaitant faire abjection de la nécessité de consentement ont la possibilité d’en faire la requête. En ce qui concerne les entreprises opérant dans le domaine BtoB, le consentement n’est pas obligatoire si les informations sont utilisées qu’aux fins requises.

Le droit des personnes.

Ce principe concerne le droit à l’oubli des utilisateurs. C’est pour cette raison que les entreprises détenant des données à caractère personnel n’ont désormais qu’un mois pour la suppression des informations. Suite à une demande, le client peut opter pour un transfert de ses données à un tiers.

La responsabilité (ou l’accountability)

Ce principe est présent dans le RGPD pour conscientiser les entreprises afin qu’elles assument leur responsabilité dans le traitement des informations à caractère personnel.

Dans cette optique, ces sociétés sont appelées à mettre en place le ‘privacy by design’. À travers ce concept, la conception d’un produit ou service devra également comprendre la sécurisation des données.

De plus, en ce qui concerne les activités liées à la sous-traitance et l’externalisation, il est désormais impératif de ne recourir qu’aux prestataires dont les valeurs sont en conformité avec le RGPD. Pour les reconnaître, il suffit de vérifier qu’ils aient un DPO (Data Protection Officer).

Transparence:

Comme mentionné dans l’article 12 du texte de référence, les sociétés sont dans l’obligeance de communiquer à leur clientèle de façon claire sur l’utilisation des données. Afin d’éclaircir les doutes des consommateurs, il est impératif de mettre à disposition de ces derniers, des documents informant sur les finalités des données.

L’importance du DPO dans le RGPD

Chargé de s’assurer que les actions prises par la société soient en conformité avec le RGPD, le délégué à la protection des données personnelles (ou data protection officer en anglais) tient une place primordiale dans l’application du règlement.

En ce qui concerne l’utilisation des données à des fins commerciales ou internes (RH, par exemple), le DPO a pour mission de s’assurer que les dispositions du règlement soient respectées par les collaborateurs. De même, tous les départements internes et externes sont concernés.

Le recours aux services d’un DPO est obligatoire pour les organismes publics opérant à l’aide de données dites sensibles. Comme mentionné dans le texte du RGPD, “les autorités ou les organismes publics, les organismes dont les activités de base les amènent à réaliser un suivi régulier et systématique des personnes à grande échelle et les organismes dont les activités de base les amènent à traiter à grande échelle des données dites sensibles ou relatives à des condamnations pénales et infractions”. De plus, le DPO peut opérer pour les comptes de plusieurs sociétés et institutions à condition que sa disponibilité n’en soit pas affectée.

Trouvez le prestataire qu’il vous faut au Maroc

Comme vous pouvez le constater, les sociétés ont besoin de respecter le RGPD pour le traitement et la protection des données sains des consommateurs. Si vous cherchez comment optimiser ces procédés, n’hésitez pas à nous contacter. En tant qu’expert en relation client, nous sommes également conformes au RGPD.

Maroc Call Center est une agence de prestation aussi fournisseur de logiciel CRM, le VICIdial. Nous aidons les entreprises à établir et à suivre un plan d’action pour réussir leurs projets d’évolution. Mais encore, nous mettons à leur disposition le VICIdial, une technologie reconnue pour l’automatisation de la gestion de la relation client. Pour tout renseignement, nous sommes joignables au 01 84 79 28 20. Vous pouvez également nous écrire via notre formulaire de contact.

Article Sourcehttps://www.journaldunet.com/economie/services/1208625-rgpd-les-conseils-de-la-cnil-pour-bien-utiliser-la-visioconference/

Parmaroccallcenter.com

Centres D’appels : Quelles Solutions Face Au Covid-19 ?

Le Covid-19 frappe fort et le secteur de l’emploi en ressent les effets.C’est ainsi que l’Organisation mondiale du travail (OMT) a même émis une prévision de 25 millions de perte d’emplois.

De ce fait, les activités des entreprises doivent continuer et c’est dans cette optique que le télétravail a été établi. Certaines firmes ont pu adopter cette solution, permettant ainsi de protéger les salariés et de limiter la propagation du virus. Malheureusement, il y en a d’autres, comme les centres d’appels, qui ne peuvent pas jouer le jeu. C’est dommage, puisque de nombreux jeunes dans cette filière se retrouvent face à un avenir incertain. On voit ce genre de cas, notamment au Maroc.

Période de crise : le choix offert aux salariés d’un centre d’appels

Sur le territoire du Royaume marocain, la gestion de la crise Covid-19 est suivie attentivement. En effet, l’Association marocaine de la relation client(AMRC) a mobilisé ses ressources et déployé des mesures préventives. Ce groupe précise donc que la relation client est un secteur qui place l’humain en avant. C’est pourquoi, en plus des mesures sanitaires, ils s’activent pour que le télétravail soit mis en place. Évidemment, dans cette démarche, il faut tenir compte de certaines difficultés techniques qui peuvent survenir.

Malgré tous ces efforts, il y a tout de même des situations critiques. Par exemple, certains employés qui ont reçu des propositions peu alléchantes de la part des donneurs d’ordre à Casablanca. Soit ils démissionnent et obtiennent leur solde, soit ils vont en congé sans solde. Ce genre de solution ne convient évidemment pas. Eh oui, les salariés espèrent travailler à domicile et non pas perdre leur emploi ou leur solde.

Les centres d’appels : les jeunes y construisent leur avenir

Il faut dire que pour les étudiants au Maroc, travailler dans des data centers, c’est avantageux. En effet, ils sont ainsi en mesure d’être indépendant, de financer leurs études et de gagner en expérience. Toutefois, le marché qui évolue change la donne. Eh oui, désormais, les jeunes actifs y voient un moyen d’y bâtir leur carrière.

D’ailleurs, l’an passé, 70 % des offres de recrutement ont été enregistrés dans ce secteur. C’est pourquoi cet ultimatum de « congés forcés » est mal vu de la part de ces étudiants.

Or, selon Me Zakaria Mrini, un avocat spécialiste du droit du travail, les employés ont droit à des congés. En faire une obligation, n’est pas dans la faculté des employeurs. S’ils souhaitent vraiment octroyer des congés, il faudra que cela se fasse avec un accord écrit des salariés à l’appui.

Le télétravail et les mesures appliquées dans les locaux des centres d’appels

Compte tenu du contexte actuel, le congé sans solde n’est pas une bonne idée. C’est ce que souligne le président de la Fédération marocaine de l’outsourcing (FMO)et du groupe Outsourcia, Youssef Chraibi. Selon lui, il y a d’autres solutions à envisager pour assurer la continuité des activités dans les locaux. Par exemple, il est important de respecter les mesures de sécurité telles que la distanciation sociale recommandée.

Toutefois, autant que possible, il faut privilégier la mise en place du télétravail. Cependant, là encore, il faut prendre en compte des facteurs qui peuvent freiner les installations. Par exemple, il y a ’absence de réseau dans les domiciles de certains collaborateurs ou encore les PC portables en rupture de stock.

Néanmoins, autant que possible, avec ces actions concrètes, les centres de contacts pourront maintenir les emplois et leur trésorerie.

Maroc Call Center, spécialiste de la relation client, vous conseille

Permettre aux jeunes (ou tout autre salarié) au Maroc de conserver leurs emplois est important. Aussi, les centres de relation client ou de télémarketing doivent analyser toutes les options pouvant les assister.

Chez Maroc Call Center, nous mettons aussi tout en œuvre pour faciliter la traversée de cette crise. De ce fait, nous pouvons vous conseiller sur les mesures sanitaires à déployer sur les sites.  

Contactez-nous

N’hésitez pas à nous appeler au  1 84 79 28 20 ou à nous écrire directement sur notre site Web. Nous vous renseignerons avec plaisir !

Article source : https://telquel.ma/2020/03/20/coronavirus-quel-avenir-pour-les-agents-de-centres-dappels_1673699

Parmaroccallcenter.com

Webhelp Maroc Est Sur Le Pied De Guerre Contre Le Covid-19

Le Covid-19 a causé des remous dans de nombreux coins du globe et le Maroc n’a pas été épargné. Cependant, afin de lutter contre la propagation de ce virus, Webhelp Maroc a pris quelques mesures concrètes et drastiques. Voyons les actions qui ont été entreprises par cet acteur de l’externalisation.

En effet,la firme a affirmé comprendre la portée des défis qu’il est important de relever collectivement. C’est dans cette optique qu’il a réaffirmé son engagement aux côtés des autorités publiques. Toutefois, il salue le courage de ses milliers de collaborateurs qui oeuvrent afin que l’emploi se maintienne dans diverses régions. Cela concerne notamment Rabat-Kenitra-Salé, Fès-Meknès et Agadir-Marrakech. Comme ces derniers en ont assez des diffamations et fake news, l’entreprise a donc décidé de prendre la parole.

Les mesures de sécurité prises par Webhelp Maroc

Le directeur général Redouane Mabchour, a donc expliqué quelles mesures de sécurité ont été mises en place. Il précise également que cette initiative avait été prise bien avant que l’état d’urgence sanitaire soit décrété sur le territoire.

Pour commencer, on a accordé un congé prioritairement aux personnes les plus fragiles et aux parents isolés.

Ensuite, un plan d’accompagnement a été déployé pour les salariés. En voici quelques exemples :

  • De gels hydro alcooliques sont proposés dans les locaux ;
  • Une distance imposée entre les postes de production ;
  • Les ascenseurs sont aussi fermés, sauf pour les personnes à mobilité réduite ;
  • Un nettoyage chaque heure des stations de travail, poignées de portes, interrupteurs, etc. ;
  • Tous les espaces communs tels que les cafétérias, les crèches et salles de pause, ont été fermées ;
  • Une désinfection quotidienne des bâtiments. 

Pour ce qui concerne les navettes qui doivent transporter les employés, elles sont remplies à 50 % seulement. De plus, un nettoyage est effectué avant et après chaque trajet.

L’entreprise affirme également que la conformité des installations et du dispositif répondent aux normes sanitaires. D’ailleurs, des contrôles en ce sens sont réalisés régulièrement.

Le télétravail : une solution adoptée par Webhelp Maroc

Hormis ces actions concrètes, Webhelp Maroc a également opté pour le télétravail. C’est ainsi que plus de 2000 collaborateurs travaillent désormais de chez eux. Selon l’opérateur, là où ce sera faisable, il continuera en ce sens.

Eh oui, même si c’est pratique, cela n’implique pas l’ensemble de ses activités. Par exemple, les données confidentielles, les problématiques juridiques ou techniques seront difficiles à gérer à distance.

Alors, pour les activités faisables à domicile, les modes de fonctionnement ont été revus. De même, la firme est attentive au lien établi avec les travailleurs concernés.

Informations supplémentaires

Souhaitez-vous en apprendre plus sur les conditions de travail sur le territoire du Royaume ? Maroc Call Center peut vous renseigner. En effet, ce prestataire est à votre disposition à tout moment pour vous tenir informé. Par exemple, vous pouvez comprendre les mesures sanitaires à prioriser dans les locaux des centres de contacts.

Contactez-nous

Pour nous joindre, vous pouvez utiliser le numéro suivant 1 84 79 28 20. Il vous est aussi possible de remplir le formulaire accessible sur notre site Web.

Article source : http://www.2m.ma/fr/news/covid-19-webhelp-maroc-explique-les-mesures-entreprises-en-faveur-de-ses-collaborateurs-20200328/

Parmaroccallcenter.com

Intelcia : 50% Des Employés Placées En Télétravail

Avec l’imposition du confinement pour éviter la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus, de nombreuses entreprises de divers secteurs d’activité ont dû revoir leurs modes d’opération et de travail. Par exemple, dans l’industrie de la relation client, l’application du télétravail a contribué au respect des mesures de sécurité sanitaire. De plus, cela a éliminé tous besoins de regroupements. Justement, c’est la situation de la société Intelcia et ses 17 000 employés.

Le PDG de la société Intelcia, Karim Bernoussi, a mis des moyens à disposition pour éviter l’exposition au virus en mettant 50% de ses salariés en télétravail. Pour les téléopérateurs opérant sur place au Maroc, le centre d’appels a commandé 50 000 masques en urgence et a mis en place les mesures barrières dans leurs locaux.

Malgré les perturbations découlant de la pandémie et du confinement, le Groupe marocain a tenu à rassurer ses employés en leur garantissant 100% de leurs salaires et en négociant pour l’achat à crédit d’ordinateurs portables avec zéro d’intérêt sur repaiement.

En sus de cela, la société Intelcia a également pensé à mettre des navettes de transport additionnels à disposition des employés afin d’assurer la sécurité de ces derniers.

Les solutions adoptées pour s’adapter à la crise

Afin de se parer à la crise, le Groupe marocain a adopté une série de mesures pour préserver ses deux actifs principaux : les employés et ses clients.

Aussitôt que la crise s’est propagée au sein du pays, la direction d’Intelcia a d’abord modifié le flux de ses opérations pour se concentrer sur les services essentiels. De la baisse des commandes à l’arrêt d’activités non-essentielles, en passant par le repositionnement de ses ressources, le Groupe marocain a pensé à tout pour la mise en place des mesures de sécurité sanitaire.

Pour ce qui est de l’adoption de la solution du télétravail, la mise en place a débuté au mois de mars et s’est faite progressivement. Sur les 17 000 employés d’Intelcia, 7 000 travaillent à distance. Le Groupe envisage de migrer 1000 salariés additionnels en télétravail, qui comptera bientôt jusqu’à 50% de ses salariés.

Au site Maroc, sur les 8000 téléopérateurs en télétravail, 4000 d’entre eux opèrent déjà à distance. Ce chiffre augmentera bientôt pour atteindre les 4500. En prenant de telles dispositions, les employés ont la garantie de préserver leur salaire sans avoir besoin de s’exposer au virus.

En plus de réduire le taux d’occupation jusqu’à 15% au sein de ses principaux sites, le Groupe Intelcia s’est également engagé à sécuriser les postes ainsi que les salaires pendant toute la crise. 

Les préparations du Groupe Intelcia à l’après-crise

En attendant la fin de la crise, la société a déjà envisagé de nouvelles modalités en recrutant de nouveaux candidats en ligne. De cette façon, les nouvelles recrues seraient aussi placées en télétravail pour assurer leurs fonctions. En ce qui concerne les formations ainsi que les équipements, le Groupe Intelcia s’est déjà engagé à fournir des ordinateurs portables déjà équipés des logiciels nécessaires et l’encadrement se fera en ligne.

Les répercussions découlant de la crise sur les opérations d’Intelcia

Selon le PDG du Groupe, Karim Bernoussi, la société connaîtra quelques impacts d’un montant d’un mois de leur chiffre d’affaires. Toutefois, il envisage une reprise difficile avec des lacunes. Au niveau de la trésorerie, il estime que l’entreprise pourra survivre pour les six mois à venir. Toutefois, le PDG n’a pas encore décidé si le Groupe aura besoin d’un dispositif de l’Etat pour leur venir en aide.

La vision d’Intelcia pour le marché mondial

Après avoir terminé l’année 2019 en beauté avec un chiffre d’affaires dépassant les 200 millions d’euros avec plus de 15 00 employés dans 8 branches à travers le monde. Afin de se surpasser, le Groupe envisage de se positionner dans un rôle d’acteur global dans l’industrie de la relation client. Dans cet élan, la société a mis au point trois projets visant à apporter la diversification des services proposés en les rendant disponibles en plusieurs langues.

Quant à son positionnement que le continent africain, le Groupe agit déjà pour renforcer sa présence en Afrique subsaharienne. En même temps, un même projet d’amélioration de son positionnement a été mis en place sur l’ensemble du continent américain. Cela se traduit principalement par la nomination d’un nouveau Directeur Général pour la gestion des activités d’Intelcia en Amérique du nord, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. De plus, le Groupe a aussi prévu, pour les 24 mois à venir, l’affectation de 3 000 employés résident aux États-Unis pour sur le site d’Intelcia. D’ailleurs, une branche offshore en Colombie desservira celle basée aux États-Unis.

En même temps, en Europe, le Groupe a recruté les services de 2 000 personnes au Portugal provenant d’un autre sous-traitant.

Découvrez les atouts de recourir à un expert en relation client…

Comme vous pouvez le constater, les entreprises opérant dans le domaine de la relation client jouent un rôle majeur dans la qualité de vie de leurs collaborateurs durant la pandémie. Si vous cherchez comment optimiser vos procédés, n’hésitez pas à contacter Maroc Call Center. Notre site est le premier comparateur de Call Center marocain et vous garantit les meilleures prestations de qualité. En faisant appel à nous, nous mettrons à votre disposition notre équipe d’agents au professionnalisme irréprochable ainsi qu’un logiciel CRM, le VICIdial.

Pour collaborer avec nous…

Nos solutions d’externalisation sont majoritairement axées aux différents aspects de la relation client, à savoir la fidélisation client, les campagnes de télémarketing, l’acquisition de nouveaux clients à travers la téléprospection, entre autres. Nous sommes joignables au 01 84 79 28 20. Vous pouvez également nous écrire via notre formulaire de contact.

Article Source –http://aujourdhui.ma/emploi/intelcia-pres-de-50-des-salaries-en-teletravail

Parmaroccallcenter.com

Centre d’appels et Télémarketing : Impact Du Coronavirus Au Maroc

Comme de nombreux autres pays, le Maroc a été dans la ligne de mire du Coronavirus. De ce fait, lorsque le pays a décrété l’état d’urgence sanitaire, cela a eu des gros impacts sur divers secteurs, notamment, le télémarketing.

À noter que ces acteurs de l’externalisation garantissent plus de 80,000 emplois dans tout le pays. Toutefois, il y a eu certains collaborateurs qui ont été temporairement congédiés. D’autres ne pouvaient plus se rendre dans les locaux des centres d’appels par manque de moyens de transport.

Des alternatives pour ne pas stopper les activités du centre d’appels

Certes, pour les employeurs de ces data centers, ce n’était pas la joie. Un arrêt temporaire des activités était inévitable. Eh oui, certaines d’entre elles, comme la vente, dépendent majoritairement de l’Europe.

Pour d’autres, cette décision drastique n’était pas envisageable et des mesures ont été mises en place. Le but est d’assurer la continuité des activités comme le télémarketing.

Ainsi, si les tâches doivent être accomplies dans les locaux, une désinfection complète est de mise. En revanche, pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, le télétravail a été adopté.

Néanmoins, on a noté que dans plusieurs régions du territoire marocain, un centre de contacts a été la cible de fake news. En effet, des rumeurs mensongères ont circulé concernant son incapacité à assurer une bonne gestion face à la crise sanitaire.

Pour y mettre fin, le prestataire a réaffirmé son engagement à oeuvrer pour prioriser la sécurité de ses employés. Saluant le courage de ces derniers, il a tenu à les remercier. Eh oui, les collaborateurs en première ligne contribuent à la continuité de ses activités, au Rabat-Kenitra-Salé, Fès-Meknès et Agadir-Marrakech.

L’opérateur affirme même avoir pressenti très tôt l’urgence de la situation. Conséquemment, un plan de prévention et d’accompagnement de ses salariés avait été établi avant que  l’état d’urgence sanitaire ne soit décrété. Vous pouvez les découvrir ci-dessous.

Zoom sur diverses actions mises en place par le centre d’appels

Alors, pour commencer, cette firme a donné congé aux  personnes les plus fragiles temporairement. Elle en a fait de même avec les parents isolés.

Ensuite, elle a grandement mis l’accent sur les gestes barrières à appliquer, notamment dans les locaux. Par exemple, il y a l’utilisation des gels hydro alcooliques qui leur sont accessibles.

Entre les postes de productions, une distance est respectée et un nettoyage régulier des stations de travail est effectué. Les zones sensibles telles que les interrupteurs ou encore les poignées de portes sont également désinfectées toutes les heures.

Quant aux ascenseurs, ils ne sont plus utilisés sauf par des personnes à mobilité réduite.

On note également que les navettes transportant les employés sont remplies uniquement à 50 %. En outre, avant et après chaque trajet, une désinfection se fait immanquablement. Un dernier point est la fermeture des espaces communs tels que les salles de pause, les crèches ou encore les cafétérias. 

Le centre d’appels adopte aussi le télétravail

Il y a certaines branches du centre d’appels qui peuvent favoriser le travail à distance. De ce fait, si cela est possible techniquement, cette solution est aussi adoptée.D’ailleurs, l’entreprise a ajouté qu’elle continuera dans ce sens si cela peut contribuer à lutter contre le virus.

Maroc Call Center vous conseille

Dans ces moments difficiles, les mesures sanitaires doivent être respectées. Donc, en tant que directeur, assurez-vous que tout est mis en place pour la santé et sécurité des employés. Souhaitez-vous des conseils à ce sujet ?

Maroc Call Center peut vous donner des informations sur les règles sanitaires à respecter. En outre, nous pouvons aussi vous donner des astuces pour assurer le bien-être des collaborateurs en télétravail.

Contactez-nous

Alors, appelez-nous au  1 84 79 28 20 ou remplissez le formulaire accessible sur notre site Web.

Article source : https://fr.hespress.com/136930-coronavirus-maroc-le-telemarketing-lun-des-secteurs-les-plus-impactes.html