L’indice obligataire Bloomberg De La BAD Viennent D’accueillir Le Maroc Et L’Ile Maurice

Parmaroccallcenter.com

L’indice obligataire Bloomberg De La BAD Viennent D’accueillir Le Maroc Et L’Ile Maurice

Le saviez-vous ? L’indice obligataire Bloomberg de la Banque africaine de développement (BAD / AFMISM) a deux nouveaux adhérents. Il s’agit de Maroc et de l’île Maurice. Cela démontre que cette institution fait des efforts croissants en vue d’approfondir ce marché en monnaie locale du continent. Stefan Nalletamby, le directeur du Département du développement du secteur financier de cette banque, s’est exprimé sur ces adhésions. Découvrez ses propos dans cet article.

Le Maroc et L’île Maurice rejoignent 8 autres pays inclus dans l’ABABI

En effet, selon M. Nalletamby, 90% de l’encours des obligations souveraines africaines en monnaie locale est capté par l’ABABI (African Bond Index). Pour info, sachez qu’il a été lancé en février 2015 par la BAD et inclut pas moins de 10 pays africains. Ces derniers sont le Kenya, le Nigéria, l’Afrique du Sud, l’Égypte, le  Botswana, le Ghana, la Zambie, la Namibie, l’ile Maurice et le Maroc. Aussi, la qualité globale du crédit sera améliorée grâce à ces deux émetteurs africains qualifiés.  

Afin de pouvoir mesurer et suivre les marchés obligataires souverains africains, un outil performant est requis. Justement, Stefan Nalletamby souligne que les indices ABABI  en est un exemple. Il a aussi expliqué que cela aura davantage de pertinence après la Covid-19. En effet, il faudra que les gestionnaires de la dette souveraine diversifient encore plus leurs instruments de financement en monnaie locale.

Des avantages économiques pour le Maroc et les autres pays d’Afrique

Ainsi, leurs stratégies devront être ajustées et il faudra veiller à ce que les choses se fassent en toute transparence. Ensuite, comme les besoins de financement des économies est en hausse, leur base d’investisseurs obligataires devra être élargie. Il a démontré que le but de l’institution Panafricaine est de permettre aux pays africains de bénéficier d’un financement à long terme. C’est dans cette optique qu’elle vise à approfondir les marchés obligataires en monnaie locale du continent.

L’indice Bloomberg et ses atouts pour le Maroc et d’autres territoires africains

C’est aussi pour cette raison que le groupe financier américain, Bloomberg, tient un rôle important dans cette démarche. Effectivement, il va collaborer avec la banque et ainsi permettre aux investisseurs de profiter d’indices de référence crédibles et transparents.

La BAD a aussi pris l’initiative d’investir dans l’African Domestic Bond Fund (ADBF), un fonds négocié en bourse. C’est une façon pour les investisseurs d’avoir un outil innovant à leur disposition. Ils pourront ainsi bénéficier d’une exposition aux titres à revenu fixe en monnaie locale africaine. Il est à noter que l’ADBF est également cotée en dollars américains à la Bourse de Maurice. D’ailleurs, pour ce qui est de la gestion, c’est la Mauritius Commercial Bank Investment Management qui s’en charge.

Maroccallcenter peut vous aider

Ainsi, comme vous le voyez, le Maroc tout comme Maurice est un territoire en plein développement, et ce, malgré la crise. Voulez-vous en apprendre plus sur ce pays et ses projets pour assurer une croissance constante ? Maroccallcenter peut vous donner des informations pertinentes.

Spécialisé dans les solutions d’externalisation et utilisant le logiciel CRM VICIdial, parmi tant d’autres outils performants, nous pouvons vous assister.

Comment prendre contact ?

Cela vous intéresse ? Si oui, n’hésitez pas à nous appeler au 01 84 79 28 20 ou écrivez-nous sur notre formulaire de contact. Nous vous renseignerons dans les meilleurs délais.

Article source : https://www.financialafrik.com/2021/01/19/adhesion-du-maroc-et-de-lile-maurice-a-lindice-obligataire-bloomberg-de-la-bad/ 

À propos de l’auteur

maroccallcenter.com editor

Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.